[CRITIQUE] Les Gardiens de la Galaxie 2 : Oui, oui et re-oui !

Les Gardiens de la Galaxie sont de retour et bordel ça fait du bien ! Ah ! On reprend les mêmes et on recommence, peut-être même en mieux. Le premier opus était déjà très réussi et celui-là l’est tout autant. Beaucoup d’action, beaucoup d’humour et une pincée de sentimentalisme et on obtient le meilleur Marvel. Après avoir sauvé une première fois la galaxie, la bande de joyeux lurons toujours aussi déjantés sont de retour et doivent faire face à l’arrivée du père de Peter Quill. Une rencontre qui risque de bouleverser tout l’équilibre de ce petit monde alors que de nouveaux ennemis surgissent et les anciens ennemis deviennent de nouveaux alliés.

Un film qui détonne de bout en bout

Tout ce qui a fait la réussite du premier opus est présent dans le second. Evidement on retrouve Star-Lord, Gamora, Rocket, Drax et surtout Baby Groot. Baby Groot qui est bien la mascotte de ce film, adorable, hilarant et beaucoup, beaucoup, beaucoup trop mignon. Nous devrions tous avoir un Baby Groot dans nos vies c’est certain. Ici l’intrigue tourne autour des origines de Peter qui retrouve enfin son père après des années d’absence. Un père qui lui fera des révélations quant à ses origines et ses capacités mais qui n’augurera rien de bon. Cette fois le thème de la famille est le fil conducteur jusqu’à sa toute fin tout en émotion. Une narration beaucoup moins dans le rentre-dedans et plus intime, plus discrète aussi. De sacrés guests font aussi leur apparition entre Stan Lee, Sylvester Stallone ou encore David Hasselhoff sans compter tout pleins de nouveaux personnages de comics qui vont débarquer.

Et même si le fait fait un petit peu plus dans le sentimentalisme, on oublie pas pour autant ce qui fait l’ADN de ce film, l’humour. Entre les querelles d’ego entre Peter et Rocket, Baby Groot et ses problèmes de compréhension et surtout Drax chez qui on découvre un capital humour brut de décoffrage à hurler de rire. D’ailleurs on remarquera malgré tout que tous les autres personnages sont bien plus mis en avant que dans le premier opus et que l’apparition de nouveaux personnages comme Mantis n’entache en rien la place que prend les autres compagnons.

Et comme si le film n’était pas déjà assez parfait comme ça, Les Gardiens de la Galaxie 2 c’est aussi une belle claque visuelle. Des univers toujours plus complexes et poussés et surtout une pléiade d’effets spéciaux en veux-tu en voilà. On en prend plein les yeux pendant deux heures, encore plus que dans le premier et c’est tout simplement efficace.

Les Gardiens de la galaxie 2 remplissent leur contrat haut la main. C’est drôle, il y a de l’action et énormément d’humour, bien plus que dans la plupart des comédies, bref c’est du vrai bon divertissement qui fait du bien et clairement le meilleur Marvel de l’année. Et enfin un dernier conseil, restez à la fin pour les scènes post-générique, il est pas impossible que vous ayez quelques indices concernant la suite des aventures de nos héros.

Les 8 Salopards : Tarantino au sommet de son art 

KR_JJL_8-salopards

On l’attendait et il est enfin arriver. Le nouveau film de Quentin Tarantino, maître incontesté du cinéma nous offre en cette année 2016 Les 8 Salopards ou comment 8 voyageurs vont se retrouver coincer dans un refuge au cœur de la montagne et surtout qui en ressortira vivant.
Monsieur Tarantino nous dévoile un superbe western au cœur du blizzard et des cowboys. Tandis que l’action se déroule juste après la guerre de Sécession, John Ruth est censé amené Daisy Domergue à Red Rock afin de la faire pendre pour meurtre. Accompagné de Marquis Werren, chasseur de prime et Chris Mannix, nouveau shérif de Red Rock, ils sont dans l’obligation de s’arrêter dans une auberge que Werren semble bien connaître alors que 4 autres voyageurs sont déjà à l’intérieur.

Lire la suite de « Les 8 Salopards : Tarantino au sommet de son art «