[CRITIQUE] Les Indestructibles 2 : Une suite qui ne déçoit pas

Sorti en novembre 2004 dans nos contrées, Les Indestructibles avait rencontré à l’époque un immense succès autant critique que populaire. Contant l’histoire d’un ex-super-héros devant gérer sa vie de famille dans une société où les « supers » sont tombés en disgrâce, le film est jusqu’à aujourd’hui régulièrement cité comme l’un des meilleurs films du studio Pixar, l’un des meilleurs films d’animation des années 2000 ou bien même le meilleur film de super-héros de tout les temps, parfois tout ça à la fois. Mais malgré cet immense succès, voici 14 ans que le monde entier attend la suite des aventures de la famille Parr, suite d’autant plus réclamée que le premier film se terminait sur une fin ouverte. Et si le réalisateur Brad Bird avait déclaré en 2007 « faire une suite s’il réussit à trouver une histoire aussi intéressante que pour le premier », c’est en 2014 que Disney officialisera finalement le développement d’un second volet. Sorti le 15 juin 2018 aux États-Unis et le 4 juillet de la même année en France, que vaut donc cet Indestructibles 2, suite attendue d’un film désormais culte ? Lire la suite de « [CRITIQUE] Les Indestructibles 2 : Une suite qui ne déçoit pas »

[CRITIQUE] Nos Patriotes : Un film qui manque cruellement d’émotions

Librement adapté du roman « Le Terroriste Noir » de Tierno Monénembo, Nos Patriotes dépeint le parcours et le courage d’Addi Ba. Jeune tirailleur sénégalais qui s’évade et trouve refuge dans les Vosges où il se fait aidé par plusieurs villageois. Armé de faux papiers et d’une volonté d’en découdre avec l’ennemi, il deviendra le leader du premier mouvement de résistants en France après la défaite française de l’été 1940. Très inégal sur le fond, Nos Patriotes manque cruellement d’émotions et ne s’avère pas à la hauteur du personnage historique.

Problème numéro un de ce film : le casting. Malgré de belles figures comme Alexandra Lamy, Marc Zinga ou encore Pierre Deladonchamps, leurs rôles manquent cruellement d’épaisseur et de contenu. Les liens qui se créent entre les résistants sont relayés au second plan, tout va peut-être un peu trop vite dans cette histoire. Les jeux d’Alexandra Lamy et Louane Emera sonnent horriblement creux et faux. Toute cette galerie de personnages qui entoure Addi Ba n’arrivent pas à transmettre ne serait-ce qu’une pointe d’émotion. Heureusement que Marc Zinga est là pour sauver un peu la mise et arrive à incarner à merveille ce résistant sénégalais.

Problème numéro deux de ce film : la mise en scène. Nos Patriotes relève plus du documentaire qu’au film historique. En gardant une certaine distance avec l’action, le spectateur ne peut que contempler ce qui se passe. Malgré les enjeux dramatiques à ce moment-là, le manque de prise de position pêche sur le film qui reste très classique et très gentil en surface.

Malgré tout, Nos Patriotes a au moins le mérite de réhabiliter et mettre en lumière un des premiers hommes a avoir combattu et défendu la France face à l’ennemi. Souvent borné, Addi Ba n’en reste pas moins un personnage attachant qui n’a été reconnu par la France que 60 ans plus tard.

[CRITIQUE] Sahara : Un joli film d’animation qui manque un peu d’audace

Omar Sy, Louane Emera, Franck Gastambide, Vincent Lacoste, Jean Dujardin, ne sont que quelques noms prestigieux qui prêtent leur voix au nouveau film d’animation Sahara. Une réalisation franco-canadienne de Pierre Coré qui aborde l’exclusion et la discrimination à travers des héros peu conventionnels et souvent oubliés. Considérés comme les bons à rien de leur communauté, Ajar le serpent et son ami Pitt le scorpion décident de partir dans l’oasis voisine où vivent les plus riches. Là-bas Ajar y rencontrera la belle Eva qu’il va devoir sauvé après avoir été capturée.

003422-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un film d’animation original

Pierre Coré a eu l’intelligente idée de s’intéresser cette fois non pas aux animaux qu’on a l’habitude de voir et d’apprécier même aux marginaux, ceux qu’on oublie, les plus petits et ceux qu’on aime pas tellement. Tout est fait pour rendre ces petits animaux attendrissants que ce soit Pitt ce petit scorpion un brin peureux ou encore Ajar qui tente tant bien que mal de prouver qu’il n’est pas un looser. Avare de liberté tout comme Eva, ce voyage à travers le Sahara sera avant tout l’occasion d’en apprendre bien plus sur eux qu’ils ne l’imaginaient. Une jolie pléiade de personnages entoure nos trois héros notamment le frère d’Eva, Gary amateur de pollen et totalement amorphe toute la journée qui, par son comportement exaspérant, est à hurler de rire.

Pas toujours convaincant visuellement

Malgré des rires très communicatifs, le film pêche sur ses visuels qui peuvent paraître un peu simpliste quand on voit les films d’animations aujourd’hui. Notamment les paysages de désert d’une monotonie assez déprimante. Il aurait mieux valu se concentrer un peu plus sur les personnages et moins sur les décors qui sont beaucoup trop fades. Heureusement que la BO vient donner un petit coup de fouet de temps en temps au film notamment pendant la battle de danse entre deux serpents. Le scénario quant à lui reste plutôt simpliste aussi et aurait pu être un peu plus poussé pour avoir quelque chose de plus abouti sachant que l’idée de base était originale.

Malgré ses défauts, on peut reconnaitre au film un vrai capital sympathie de par ses personnages et de vrais beaux fous rires communicatifs autant aux petits qu’aux grands. Un petit coup de coeur en plus pour Vincent Lacoste, parfait dans le rôle de Garry, à croire qu’il a été écrit pour lui !

Ma note : ★★★★★