Le retour de Mary Poppins : Luminomagifantastiquement formidable

Rob Marshall n’était pas revenu sur le devant de la scène cinématographique depuis 2014 après son très moyen « Into the woods » sorte de comédie musicale fourre-tout où tous les contes se mélangent pour donner naissance à un film sans grand intérêt et kitsch au possible malgré un casting de qualité. Quatre ans plus tard, le réalisateur s’entour de nouveau notamment d’Emily Blunt pour « Le retour de Mary Poppins ». Au même titre que « Jean-Christophe et Winnie » sorti fin octobre, « Le retour de Mary Poppins » est une suite du « Mary Poppins » de 1964 et s’inscrit définitivement dans une logique nostalgique tout en essayant de toucher petits et grands. Mais alors est-ce que la magie a opéré ?

À l’instar d’un « Jean-Christophe & Winnie » qui se destinait bien plus aux adultes ayant grandit avec ces personnages de par ses tons maussades et son message, « Le retour de Mary Poppins » rend un vibrant hommage à son aîné avec une histoire originale se rattachant quand même à l’original : ici les enfants Michael et Jane Banks ont bien grandit et traversent des épreuves compliquées entre une maison sur le point d’être saisi et la disparition tragique de la femme de Michael le laissant gérer seul leurs trois enfants Annabel, Georgie et John. C’est à ce moment-là que Mary Poppins décide de ré-apparaître dans leur vie pour redonner joie et optimisme à leur existence avec notamment l’aide de Jack l’allumeur de réverbères ou encore sa cousine Topsy.

S’attaquer à un monument tel que Mary Poppins est risqué autant sur le fond que sur la forme. Force est de constater que Rob Marshall accompagné de David Magee au scénario (« L’Odyssée de Pi ») s’en sort à merveille dans cette suite reprenant le même esprit que l’original. Les adultes se reconnaitront dans les personnages de Michael et Jane tandis que les plus jeunes dans ceux d’Annabel, Georgie et John. Véritable conte multi-générationnel, « Le retour de Mary Poppins » nous offre amour et gaieté à profusion dans une période qui – soyons honnêtes – en a bien besoin. Sans pour autant occulter les problèmes que peuvent rencontrer les adultes (le deuil, la crise économique…) le film n’en est pas pour autant handicapé (comme aurait pu l’être « Jean-Christophe et Winnie » pour refaire un parallèle) et laisse place à une féerie bienveillante et salvatrice. Choix intelligent de la part de Rob Marshall de ne pas avoir modernisé les effets spéciaux pour garder l’empreinte nostalgique de son prédécesseur avec un aspect aussi classique de traditionnel – mais tout aussi efficace -.

Côté casting, la rafraichissante Emily Blunt succède à Julie Andrews (qui avait d’ailleurs une apparition prévue par le réalisateur, l’actrice ayant finalement décliné jugeant que le personnage appartenait désormais à Emily Blunt) dans les chaussures de la plus célèbre des nounous du 7e art. Au visionnage du film, il est flagrant de voir qu’il n’y avait qu’Emily Blunt pour incarner cette figure maternelle aussi réconfortante que marrante. Avec classe et humour, Emily Blunt offre un nouveau souffle au personnage de Mary Poppins à laquelle elle prête également la voix (et quelle voix) lors des passages chantés. À ses côtés, le premier grand rôle au cinéma pour Lin-Manuel Miranda habitué jusque là aux planches de théâtre et au papier et crayon lorsque ce dernier participe à l’écriture des chansons de « Vaiana; de quoi offrir un rôle de choix au comparse de Mary Poppins tout en allégresse et humour. On notera également la prestation de Meryl Streep dans le rôle de la cousine Topsy, l’une des séquences les plus décalées avec une Meryl Streep en roue libre absolue et c’est probablement ce qu’on préfère chez elle.

Cette fin d’année se décidément placée sous le signe de la chanson, de l’amour, de la bienveillance et de la tendresse avec « Le retour de Mary Poppins », un film aussi tendre qu’il nous donne du baume au coeur. Luminomagifantastique !

Le retour de Mary Poppins de Rob Marshall. Avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda… 2h11
Sortie le 19 décembre

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

Cette semaine d’actu a été marquée par le trailer spectaculaire du prochain Pirates des Caraïbes, Worl War Z 2 qui n’a plus de date de sortie, une b.a d’un remake signé Sofia Coppola, Florence Foresti dans un rôle en contre-emploi, le retour de Mary Poppins qui se présice et un Star Wars Land en 2019 à Orlando.

 

Embarquement immédiat

Après une première bande-annonce fin 2016 quelque peu alléchante, un nouveau trailer a été dévoilé à l’occasion du Superbowl (évvènement sportif très très suivi aux États-Unis) dimanche dernier, le temps d’un spot télé promotionnel. Dans cette succession d’images on découvre les acteurs charismatiques Orlando Bloom et Johnny Depp; le tout sur fond musical de Ain’t No Grave” de  Johnny Cash. Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar sera à suivre sur nos écrans dès  le 24 Mai prochain.

World War Z 2 pour 2018 ou 2019 ?

World War Z

Annoncé pour Juin 2017, World War Z 2 a été déprogrammé du calendrier de sortie de films par le distributeur Paramount. En cause le retard pris par le tournage (qui n’a toujours pas débuté) et dû en grande partie à  des changements impromptus de scénaristes et de réalisateurs. Le film était pourtant à l’origine prévu pour 2013. Concernant la réalisation David Fincher (Seven) est clairement pressenti et semble emballé par le projet. La Paramount devra donc prendre une décision pour l’avenir de ce long métrage. A noter que Brad Pitt serait toujours de la partie.

Une nouvelle héroïne solitaire

Le sixième film de la réalisatrice Sofia Coppola se dévoile dans une bande-annonce. Il s’intitule  The Beguiled et se place comme le remake du film Les Proies sorti en en 1971 avec en son temps l’acteur Clint Eastwood (essentiellement réalisateur aujourd’hui).  Au casting Nicole Kidman tient le premier rôle en se glissant dans la peau d’une directrice en proie à la solitude et éduquant de jeunes filles dans un lieu immense et géographiquement isolé. Sofia Coppola a pour habitude de mettre en lumière des héroïnes solitaires comme dans son film Virgin Suicides notamment.  La bande-annonce nous dépeint un thriller rappelant le film d’horreur Les Autres d’Alejandro Amenabar. Le film pourrait être présenté au prochain Festival de Cannes.

Florence Foresti méconnaissable

Dans le nouveau film à venir De Plus Belle l’humoriste défendra un des premiers rôles avec notamment Mathieu Kassovitz. C’est le premier rôle dramatique pour l’actrice. Si l’on en croit les premiers extraits ce nouveau registre de jeu semble bien lui convenir également.  Ainsi on lit bien sur son visage la femme meurtrie recherchant une renaissance. Bien loin de ses habituelles facéties Florence Foresti devrait nous étonner dès le 8 Mars en salles obscures.

Mary Popins Returns

Image associée

La nounou la plus célèbre du cinéma reprend du service avec le début du tournage de Mary Popins Returns en Angleterre. Le réalisateur Rob Marshall sera aux manettes du film et dirigera un casting d’acteurs ambitieux. Ainsi Emily Blunt (Mary Poppins), Meryl Streep,  Colin Firth et Lin-Manuel Miranda seront présent. On notera également le retour  de Dick Van Dyke dans un nouveau rôle après sa participation au premier film. Sortie pour Noel 2018.

Cette suite se déroulera 20 ans après les événements de l’opus original, soit dans les années 1930, comme dans les romans de P.L. Travers. Michael et Jane Banks sont désormais des parents (interprétés par Ben Whishaw et Emily Mortimer) qui ont besoin d’un coup de main de Mary Poppins pour canaliser leurs bambins.

La Force pour tous !

Star Wars Land

Disney a annoncé cette semaine la création d’un univers dédié exclusivement à Stat Wars au sein de son parc Disney à Orlando en 2019. Star Wars Land devrait s’étendre sur plus de cinq hectares et bien sûr tout sera fait pour une immersion totale du public dans cet univers galactique. Il sera possible de « piloter » le vaisseau mythique de Star Wars le Faucon Millénium et cela constituera l’attraction phare de tout cela. Pour le moment rien de tel prévu à Dysneyland Paris si ce n’est la refonte de l’attraction Star Tours et Space Mountain qui seront clairement « aux couleurs de Star Wars ».

D’autres news Dimanche prochain !