[CRITIQUE] Le Manoir : Vous avez dit drôle ?

Sorte de Scary Movie à la française, Le Manoir ne déchaîne pourtant pas les foules dans les salles obscures. Pourtant tout était là pour que le film fasse un carton : un scénario pas trop mauvais et surtout une pléiade de Youtubeurs et Youtubeuses rassemblant à eux seuls près de 10 millions d’abonnés. Malheureusement avec quelques têtes d’affiches ne suffisent pas à faire un bon film. Le premier film de Tony T Datis à plus les allures d’un bon délire entre potes… qui aurait dû rester entre potes.

Qu’est-ce qu’on doit retenir de ce film ?

That’s the question ! On zappera tout d’abord la scène d’ouverture d’une nullité assez affligeante et qui n’effrayerait même pas une mouche. Malgré tout au fur et à mesure le réalisateur arrive à installer de temps à autre un petit climat anxiogène, merci au manoir et à sa forêt aux alentours. Les Youtubeurs et Youtubeuses qui composent le casting sont bien sympas mais ça s’arrête là. l n’y a aucun vrai jeu d’acteur – à moins que vous considérez crier et pleurer à tout bout de champ comme un jeu d’acteur, même les différentes personnalités de chacun des protagonistes étaient assez intéressantes à exploiter.

Le scénario s’essouffle rapidement et si on est un peu malin on a vite compris qui se cache derrière tout ça, à quelques subtilités près je vous l’accorde. Les gags sont très inégaux dans leur qualité. Alors que certains sont à mourir de rire, d’autres sont d’une lourdeur assez conséquente (expliquez-moi ce qu’il y a de drôle de pendre quelqu’un par ses bijoux de famille). Le tout ne manque cependant pas de rythme il faut l’admettre mais le pourcentage lourdeur de ce film avoisine vite les 100%. On cherche le côté drôle, on attend toujours le côté « horrifique » à part quelques gouttes de sang par ci par là, Le Manoir ne casse pas trois pattes à un canard.

Alors que faut-il réellement retenir du film ? Tout d’abord que c’est la fête du cinéma donc si vous voulez éviter de payer plein pot pour ce film c’est le moment et surtout qu’on comprend mieux pourquoi certains films ne sont pas montrés à la presse avant leur sortie.

[CRITIQUE] Lego Batman, Le Film : Un spin-off décalé et hilarant

Fort du succès mondial qu’a connu La Grande Aventure Lego, Warner Bros n’a pas hésité à développé un spin-off et qui de mieux que le célèbre et égocentrique Batman ? Et pour cet opus, on peut dire que le casting est plus qu’étonnant et pour cause on y retrouve notamment Stephane Bern, la Youtubeuse Natoo ainsi que le footballeur Antoine Griezmann. Et comme pour son grand frère, on reprend les mêmes ingrédients : des super-méchants, de l’humour et on obtient un film d’animation détonnant.

473837-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Des références pour les petits comme pour les grands

Le point fort de Lego Batman Le Film est qu’il va parler à tout le monde puisqu’il y a des références pour les plus jeunes (en passant par Superman, King Kong ou encore Harry Potter) mais également à ceux plus nostalgiques notamment avec cette séquence reprenant tous les Batman de celui de Zack Snyder à celui de 1966. Bref un évritable concentré de pop-culture où tout le monde est largement servi.

Au coeur de tout ça, évidemment Batman. Avec ses répliques il fait souvent mouche alors que derrière cette grosse carapace tout en briques se cache surtout un homme solitaire. Très intelligent d’ailleurs de la part des studios de garder la psychologie du véritable Batman et de la cacher sous cet humour corrosif et cet égocentrisme irritant. Et de l’autre côté évidemment nous avons le Joker, fidèle à lui-même et qui dévoile un petit côté ultra-sensible qui lui va bien finalement. Le Joker est complètement barge tout comme son plan pour détruire Gotham City et c’est pour ça qu’on l’aime.

Toute la galerie de personnages qui entoure Batman est drôle à sa façon que ce soit Superman et le reste de la Justice League ou encore le petit Robin qui ne rêve que d’une chose, être comme Batman.

Lego Batman Le Film est un condensé d’humour et de références en tout genre qui plaira à toutes les générations et qui nous file la pêche et le sourire et peut-être aussi l’envie de rejouer aux Lego après l’avoir vu tiens !

Ma note : ★★★★★