Princesse Mononoke : Nausicaa de la Forêt de la Gueule

En japonais amoureux de la culture ancestrale, Hayao Miyazaki a un rapport à la nature, et à la technologie, assez particulier. Comme on l’a vu dans Le Château Dans Le Ciel, il considère les avancées comme une condamnation pour l’équilibre, et ne cesse d’en faire le cœur de son œuvre. Même Mon Voisin Totoro parle de l’importance de ses divinités étranges, qui jonchent un folklore qui ne doit pas être oublié mais au contraire se mêler à la volonté technologique de l’île. Dans cette thématique, Princesse Mononoke ne fait pas exception et va d’ailleurs s’approcher de l’un des premiers films du maître, Nausicaa De La Vallée Du Vent. Loin de la subtilité plus évasive de l’aîné, il va ici incarner son animation d’un message alarmiste, bien plus prononcé mais qui ne perd pas en superbe.

Lire la suite de « Princesse Mononoke : Nausicaa de la Forêt de la Gueule »