[DEAUVILLE 2020] Shiva Baby : Journée mortifère

Jusque là, il faut dire que la joie n’était pas forcément au rendez-vous pour ce 46e Festival de Deauville. Des perspectives d’avenir peu prometteuses dans Holler, la désillusion de l’American dream dans Minari ou encore les pressions psychologiques dans The Assistant. Alors, quand une comédie arrive enfin, on ne va pas dire non à une petite bouffée d’air frais même si derrière les rires qu’il provoque, Shiva Baby est aussi un portrait de femme tiraillée par les attentes autour d’elle, les cases dans lesquelles elle devrait rentrer mais qu’elle renie une à une lors d’un rituel juif entourée de toute sa famille, ses amis… et un homme marié avec qui elle a l’habitude de coucher.

Continuer de lire « [DEAUVILLE 2020] Shiva Baby : Journée mortifère »