Proxima, la mère maternelle

Quelques mois après Ad Astra de James Gray, qui explorait les relations tumultueuses entre père et fils dans l’espace, voici Proxima d’Alice Winocour (Mustang, Maryland), sur les rapports entre une mère astronaute et sa fille de huit ans. Il est intéressant de voir à quel point et malgré un synopsis comparable, les deux œuvres divergent très vite. Là où Ad Astra envoie son Brad Pitt aux confins du système solaire dans sa quête du père, Proxima comme son nom l’indique garde Eva Green sur Terre. Le film reste donc les pieds sur Terre, pour mieux nous en montrer les richesses et notre lien maternel avec elle.

Continuer de lire « Proxima, la mère maternelle »

Ad Astra : Stella comans

Depuis plusieurs années, le film de science-fiction qui se déroule dans l’espace tourne un peu en orbite. Parmi les deniers en date, on peut se remémorer First Man, High Life, Seul sur Mars, Gravity, ou encore Interstellar. La liste est longue et même si chacun d’entre eux présentent des qualités et des défauts, il est vrai qu’on nous sert toujours la même sauce – avec plus ou moins de talent -. Puis est arrivé James Gray avec son projet Ad Astra. Avec la promesse d’un cinéaste mêlant son univers envoûtant à la beauté glaciale des étoiles, on ne peut qu’être ébloui.

Continuer de lire « Ad Astra : Stella comans »