[INTERVIEW] Jim Cummings (« Thunder Road ») : « Je suis un athéiste d’Hollywood »

Lors de son passage au 44e Festival du cinéma américain de Deauville, nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Jim Cummings. Multi-casquettes sur son premier long-métrage "Thunder Road" (réalisateur, scénariste, compositeur, éditeur et acteur principal) - récompensé par le Grand Prix au Festival -, le jeune homme à la bonne humeur et à la … Lire la suite [INTERVIEW] Jim Cummings (« Thunder Road ») : « Je suis un athéiste d’Hollywood »

Upgrade : Kill mode on

Habitué aux rôles dans des films d'horreur - de qualité plus ou moins discutable -, Leigh Whannell s'attaque début octobre au revenge movie sur fond de science-fiction et de société robotisée pour son second passage derrière la caméra. Paralysé suite à une agression qui a coûté la vie à sa femme, Grey Trace teste un … Lire la suite Upgrade : Kill mode on

Carnage chez les Puppets : Puppets on fire

L'OCNI (objet cinématographique non identifié) de la semaine est bel et bien ce drôle de long-métrage pondu par Brian Henson. Dans un Los Angeles où humains et marionnettes qu'on appelle Puppets cohabitent difficilement, une policière et son ancien partenaire reconverti en détective privé après une bavure policière sont obligés de refaire équipe alors que toute … Lire la suite Carnage chez les Puppets : Puppets on fire

LES FRÈRES SISTERS : Des frères en or qui cherchent de l’or

On ne présente plus le génie du cinéma français Jacques Audiard qui a obtenu la Palme d’Or pour son film "Dheepan" en 2015. Trois ans plus tard, le metteur en scène fait son grand retour et obtient logiquement le Lion d’argent du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise. En 1850, les Frères Sisters partent … Lire la suite LES FRÈRES SISTERS : Des frères en or qui cherchent de l’or

[DEAUVILLE 2018] The Kindergarten Teacher : De la passion à l’obsession

De la passion à l’obsession il n’y a qu’un pas. Remake du film israélien "L’institutrice" sorti en 2014, "The Kindergarten Teacher" en reprend les grandes lignes ou l’histoire d’une institutrice qui décèle un don inné pour la poésie chez un enfant de cinq ans et qui se battra contre vents et marées pour que son … Lire la suite [DEAUVILLE 2018] The Kindergarten Teacher : De la passion à l’obsession

[DEAUVILLE 2018] We The Animals : Poétiquement creux

Adaptation du livre éponyme de Justin Torres - "Une vie animale" en français -, "We The Animals" met en scène le destin de trois gamins un peu obligés de se débrouiller par eux-mêmes pour grandir face à un père aimant mais violent et une mère en proie à la dépression et aux excès aussi colériques … Lire la suite [DEAUVILLE 2018] We The Animals : Poétiquement creux

[DEAUVILLE 2018] Thunder Road : Sur la route du succès

Déjà adepte du court-métrage - ils sont tous disponibles sur Vimeo (on ne peut que vivement vous conseiller de les regarder) -, Jim Cummings cumule les casquettes pour son premier long-métrage et puis comme on dit, on est jamais mieux servi que par soi-même. Réalisateur, scénariste, compositeur, monteur et également acteur principal - on est … Lire la suite [DEAUVILLE 2018] Thunder Road : Sur la route du succès

[DEAUVILLE 2018] Blindspotting : Petit bijou pop

"Blindspotting" avait déjà fait son petit effet à Sundance et l’exploit semble bel et bien réitéré à Deauville où le film était présenté en compétition. Le cru des premiers longs-métrages dépasse largement nos espérances et Carlos Lopez Estrada s’inscrit tranquillement parmi les réalisateurs sur lesquels il faudra compter à l’avenir. Univers singulier rétro/pop/comique/engagé, "Blindspotting" est … Lire la suite [DEAUVILLE 2018] Blindspotting : Petit bijou pop

[DEAUVILLE 2018] Dead Women Walking : Dead or alive

Depuis 1977, seulement 16 femmes ont été condamnées à mort - la dernière remonte au 30 septembre 2015 - sur les 1481 exécutions réalisées aux Etats-Unis. Un nombre peu conséquent finalement mais une sentence ultime qui a des répercussions sur ces quelques femmes et leur entourage. À travers neuf vignettes, neuf portraits de femmes dans … Lire la suite [DEAUVILLE 2018] Dead Women Walking : Dead or alive

[DEAUVILLE 2018] Monsters and men : I am Darius Larson

Ce qui était l’une des plus grosses attentes de ce Festival s’est avéré être l’une des plus grosses déceptions, et pourtant Dieu sait qu’on y allait de bon coeur et qu’on y croyait à ce film. Avec un sujet plus que jamais d’actualité, Reinaldo Marcus Green s’attarde sur les destins croisés de trois hommes : … Lire la suite [DEAUVILLE 2018] Monsters and men : I am Darius Larson