Critiques

Mauvaises Herbes : Le cinéma français est entre de bonnes mains

Un brin éclipsé par des grosses sorties auparavant - et accessoirement la fin des vacances - (le film français "Mon Roi" qui avait dépassé les 600 000 entrées et le blockbuster "Seul sur Mars" aux deux millions d’entrées), "Nous trois ou rien" le premier film de l’humoriste Kheiron sorti en 2015 avait injustement cumulé seulement… Lire la suite Mauvaises Herbes : Le cinéma français est entre de bonnes mains

Critiques

Ta mort en short(s) : À l’amour à la mort

Comment brasser un large public avec un sujet aussi lourd qu’est la mort ? Et surtout comment intéresser les plus jeunes à quelque chose auquel ils seront confrontés forcément tôt ou tard ? Folimage a trouvé la solution en proposant depuis le 31 octobre dernier une audacieux programme de courts-métrages sobrement - et drôlement -… Lire la suite Ta mort en short(s) : À l’amour à la mort

Critiques

Pupille : Shot d’amour

Je n'aime pas les termes "drame" et "comédie dramatique" qu'on emploie pour gérer certains films tant ils sont in-genrables. Tel est le cas de "Pupille" qui, en plus d'osciller sur plusieurs genres, est loin d'être un drame comme le sens péjoratif laisse constamment entendre ni forcément une comédie dramatique qui sous-entendrait qu'on rit beaucoup et… Lire la suite Pupille : Shot d’amour

Critiques

Galveston : Dead man walking

Nouvelle-Orléans, 1987. Roy est un petit truand dont les dettes s’accumulent. Un soir, son boss lui tend un guet-apens, dans une maison isolée, mais réussit à s'échapper. Dans sa fuite, Roy emmène avec lui une jeune fille, Rookie, retrouvée attachée sur le lieux de l'attaque. Cette cavale les mènera au Texas, à Galveston, où les… Lire la suite Galveston : Dead man walking

Critiques

The Predator : Même pas peur

Après une promo extrêmement compliquée - et encore le mot est faible - où la courageuse Olivia Munn était bien seule face aux journalistes après que le casting masculin ai déserté (ainsi que leur réalisateur Shane Black) les caméras suite aux révélations concernant Steven Wilder Siegel, ami de longue date du réalisateur, qui avait une… Lire la suite The Predator : Même pas peur

Critiques

Frères Ennemis : La mélodie des quartiers pauvres

Depuis quelques années, David Oelhoffen semble vouloir chambouler les productions hexagonales. Après avoir scénarisé « L'affaire SK1 » en 2013, et réalisé en 2014 « Loin des hommes » (adapté d'une nouvelle d'Albert Camus) , le réalisateur sort « Frères ennemis », son troisième long métrage. Loin des clichés, le film raconte l'histoire de dealers et de flics ordinaires, porté par un… Lire la suite Frères Ennemis : La mélodie des quartiers pauvres

Critiques

Venom : Trop aseptisé pour être efficace

Il était loin de faire l’unanimité chez nos confrères américains, force est de constater que "Venom" subira également le même sort de par chez nous. Car même si les droits du tisseur de toile appartiennent désormais à Marvel/Disney, Sony sort de sa besace l’un des ennemis de Spider-Man déjà aperçu dans le "Spider-Man 3" de… Lire la suite Venom : Trop aseptisé pour être efficace

Critiques

A Star is born : Une alchimie renversante

Il y a d’abord eu William A. Wellman en 1937, puis George Cukor en 1954 et Frank Pierson en 1977. Près de quarante ans plus tard c’est au tour de Bradley Cooper de se placer derrière la caméra pour la première fois de sa carrière. Celui qui s’est fait un peu plus rare sur nos… Lire la suite A Star is born : Une alchimie renversante

Critiques

Alad’2 : Pourquoi ?

Il y a trois ans, à peu près à la même époque (14 octobre 2015 pour être plus précis, sortait en salles "Les Nouvelles Aventures d’Aladin", revisite du célèbre conte d’Aladin. À sa tête, celui à qui tout sourit, idole - surtout - des adolescentes et - malheureusement - valeur sûre de la comédie française… Lire la suite Alad’2 : Pourquoi ?

Critiques

L’Ombre d’Emily : Aussi sombre qu’un couloir mal éclairé

Réalisateur d’une partie des épisodes de la série "The office", à la tête de comédies du style "Mes meilleures amies", "Spy" ou encore "S.O.S Fantômes", Paul Feig explore cette année son côté sombre avec l’adaptation du roman "Disparue" de Darcey Bell. Et jusqu’à présent tout laissait présager un thriller corsé aussi sexy que tendu. Imaginez… Lire la suite L’Ombre d’Emily : Aussi sombre qu’un couloir mal éclairé