Cogan – killing them softly : l’Amérique qui pleure ses mythes

Un accueil glacial à Cannes en 2012, et peu d’entrées au box office auront fait de Cogan – killing them Softly un film oublié ou tout simplement ignoré. Pourtant, alors qu’Andrew Dominik signe son retour 10 ans plus tard avec son projet de longue date, Blonde, sur Marylin Monroe, il est important de revenir sur ce qui est un des joyaux du cinéma américain de la décennie passée. 

Lire la suite de « Cogan – killing them softly : l’Amérique qui pleure ses mythes »

Dans l’ombre de Manhattan : Tous pourris

Dans sa filmographie à toute épreuve, Sidney Lumet a toujours su démontrer de sa maestria. Les films pour lesquels il est hautement reconnu ont rarement connu de sérieux concurrents, et en fouillant dans son nombre imposant d’œuvres réalisées, on découvre toujours de nouvelles pépites, jusqu’à sa fin de carrière avec l’exceptionnel 7h58 ce samedi-là, en 2007. Les récurrences thématiques sont également foisonnantes, même si ces dernières sont toujours l’objet d’un angle nouveau. En addition de la figure du gangster, qu’il a souvent tenté d’humaniser, Lumet a régulièrement décliné deux sujets forts : la complexité du système judiciaire, et la corruption policière. Continuité directe de Contre-enquête ou du Prince de New York, Dans l’ombre de Manhattan mêle les deux univers, une fois encore avec brio.

Lire la suite de « Dans l’ombre de Manhattan : Tous pourris »