Incroyable mais vrai : Alain au pays des merveilles

Présenté à la Berlinale 2022, le dernier film de Quentin Dupieux reste dans la lignée de ces précédentes productions avec une esthétique épurée pour agrémenter une histoire folle. Après Mandibules, il revient questionner la limite entre le réel et l’absurde de nos actions, nos pensées et nos rêves d’enfant.

Lire la suite de « Incroyable mais vrai : Alain au pays des merveilles »

Fumer fait tousser : L’uni(ci)té de la peur

Quentin Dupieux est un auteur-réalisateur prolifique. Il présente déjà son onzième film en Hors-compétition au Festival de Cannes 2022 (le 5ème depuis 2018 !) et ce juste avant la sortie du dixième en ce mois de juin en salle. Il continue son voyage dans l’absurdité des comportements et innovations humain·es pour nous proposer une œuvre ancrée dans les références aux années 1980 portée par un casting (presque) impeccable.

Lire la suite de « Fumer fait tousser : L’uni(ci)té de la peur »

Play : Rembobiner pour mieux évoluer

Après Les Gamins et une adaptation de Robin des Bois, Anthony Marciano et Max Boublil se retrouvent à nouveau pour Play ! Pensé comme un film générationnel, un témoignage de deux gosses des années 90, il s’agit d’un bon divertissement pour tous mais évidemment surtout d’une véritable madeleine de Proust pour toutes les personnes ayant grandi en un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.

Lire la suite de « Play : Rembobiner pour mieux évoluer »

[CRITIQUE] Santa & cie : Merci Papa Chabat !

Alain Chabat revêt son manteau vert et enfourche son traîneau pour nous emmener en cette fin au pays du Père Noël avec Santa & cie à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Largement attendu depuis son dernier film contant les aventures du Marsupilami, le réalisateur revient avec un film féérique, décalé et surtout drôle (il est vrai que l’humour dans les comédies françaises se sont fait rare cette année alors autant en profiter quand il y en a) aussi gourmand qu’une bûche de Noël.

Lire la suite de « [CRITIQUE] Santa & cie : Merci Papa Chabat ! »