Le Dindon : Et là c’est l’indigestion

« Tout le monde peut se tromper » nous l’affiche. Même Jalil Lespert. Celui qui avait brillé de talent avec Yves Saint Laurent et Iris commet ici sa première boulette. Et pourtant, vu le matériau d’origine, il semblait compliqué de ne pas s’en sortir. Pièce mythique de Georges Feydeau, Le Dindon à la sauce comédie française 2019 est un four absolu.

Continuer de lire « Le Dindon : Et là c’est l’indigestion »

[CRITIQUE] Cars 3 : Dernier tour de piste pour Flash & ses amis

 

Après un second opus oubliable – et oublié, la franchise Cars conclut à son tour sa trilogie avec Cars 3. Un épisode bien plus sombre que ses prédécesseurs, la preuve en est avec le tout premier tease sorti où l’on voyait Flash McQueen en bien mauvaise position. Alors qu’en est-il désormais ? Après plus de dix ans de carrière sur les circuits, Flash McQueen n’est plus ce qu’il était. Les nouvelles technologies ont évolué et les voitures avec, en témoigne Jackson Storm, ambitieux et arrogant, prêt à tout pour mettre le n°95 hors-course. Un dernier opus beaucoup plus posé, avec des thèmes différents et beaucoup plus sérieux. Reste à savoir si cela plaira aux plus jeunes. Continuer de lire « [CRITIQUE] Cars 3 : Dernier tour de piste pour Flash & ses amis »

[CRITIQUE] Raid Dingue : Pas si dingue que ça…

Après avoir tourné pour Fred Cavayé dans Radin !, Dany Boon est de retour en tant que réalisateur et acteur dans sa dernière comédie Raid Dingue en compagnie d’Alice Pol, Michel Blanc ou encore Florent Peyre. En intégrant le RAID de manière quelque peu suspicieuse, Johanna Pasquali, fille du ministre et piètre flic, se retrouve sous la direction d’Eugène Froissard un agent misogyne qui ne … Continuer de lire [CRITIQUE] Raid Dingue : Pas si dingue que ça…

Vu au cinéma : Supercondriaque

626174-supercondriaque-affiche-franceRéalisé par : Dany Boon (La Maison du Bonheur, Bienvenue chez les Ch’tis, Rien à Déclarer…)
Avec : Dany Boon, Kad Mérad, Alice Pol…
Genre : Comédie

Le Spitch : Romain Faubert est un homme seul qui, à bientôt 40 ans, n’a ni femme ni enfant. Le métier qu’il exerce, photographe pour dictionnaire médical en ligne, n’arrange rien à une hypocondrie maladive qui guide son style de vie depuis bien trop longtemps et fait de lui un peureux névropathe. Il a comme seul et véritable ami son médecin traitant, le Docteur Dimitri Zvenska, qui dans un premier temps a le tort de le prendre en affection, ce qu’il regrette aujourd’hui amèrement. Le malade imaginaire est difficilement gérable et Dimitri donnerait tout pour s’en débarrasser définitivement. Le docteur Zvenska pense avoir le remède qui le débarrassera en douceur de Romain Flaubert : l’aider à trouver la femme de sa vie. Il l’invite à des soirées chez lui, l’inscrit sur un site de rencontre, l’oblige à faire du sport, le coach même sur la manière de séduire et de se comporter avec les femmes. Mais découvrir la perle rare qui sera capable de le supporter et qui par amour l’amènera à surmonter enfin son hypocondrie s’avère plus ardu que prévu…

Continuer de lire « Vu au cinéma : Supercondriaque »