Milou en mai : éloge fun-èbre

Alors qu’il sort d’un grand succès avec Au revoir les enfants, ayant marqué son retour en France, Louis Malle enchaîne avec une comédie dans laquelle il revient sur un autre événement récent marquant de l’histoire de France. Il s’épaule donc de Jean-Claude Carrière au scénario, avec qui il avait déjà collaboré vingt-cinq ans plus tôt sur Viva Maria ! pour offrir une pure comédie sur les tourments de la bourgeoisie de province durant les révoltes de mai 68. Venant conclure la carte blanche du Festival de La Rochelle, en guise d’hommage à Michel Piccoli, il réunit les spectateurs encore trente ans après pour le meilleur, mais surtout pour le rire.

Continuer de lire « Milou en mai : éloge fun-èbre »

La Bonne Épouse : bobonne s’en va t’en guerre

Le cinéma, c’est bien connu, c’est aussi fait pour éduquer. Nous rappeler les bonnes vieilles manières, ces automatismes perdus, et la place des genres dans la société. Qu’il est bon de se rappeler le manuel de La Bonne Épouse qui apprenait aux femmes, incapables de penser par elles-mêmes, à être de bonnes épouses dépendantes de leur mari, à faire de bons petits plats et surtout à maintenir la maison, noyau dur du foyer familial, en ordre. Surtout, qu’il est bon de se rappeler le jour où elles ont décidé de tout envoyer chier.

Continuer de lire « La Bonne Épouse : bobonne s’en va t’en guerre »