[FOCUS] Mother ! et ses différentes interprétations

« Le titre ‘Mother !’ ne fait pas référence aux  mères en général, mais à LA mère, celle qui est sous nos pieds, la terre mère, la mère nourricière. » C’est par ces mots que Darren Aronofsky a expliqué son dernier film. Le thriller horrifique du réalisateur de (entre autres) Requiem for a dream, The Wrestler ou encore Black Swan a fait pas mal de remous et pour cause, c’est certainement l’un des films les plus controversés de cette année. Chef d’oeuvre pour certains, catastrophe cinématographique pour d’autres, Mother ! ne laisse personne indifférent. Véritable ovni cinématographique, Mother ! fait appel à l’imaginaire du spectateur. Lire la suite de « [FOCUS] Mother ! et ses différentes interprétations »

[CRITIQUE] Mother ! : Subjuguant, oppressant, dérangeant

Il était attendu et il a fait son effet. Darren Aronofsky était présent à Deauville pour un hommage en bonne et due forme pour un réalisateur qui ne cesse d’innover et de pousser toujours plus loin les limites du spectateur. Son nouveau film Mother ! aura de quoi en déstabiliser plus d’un, en laissera certains hermétiques et d’autres totalement subjugués. Avec un casting impeccable et une oeuvre cinématographique se transformant rapidement en oeuvre d’art, Mother ! est sans conteste l’un des films de l’année.  Lire la suite de « [CRITIQUE] Mother ! : Subjuguant, oppressant, dérangeant »

[CRITIQUE] Passengers : Un thriller romantique qui manque un brin d’audace

405336-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec à son bord Chris Pratt et Jennifer Lawrence, Passengers a des hôtes de choix pour ce film d’action romanesque où Jim se réveille 90 ans trop tôt dans l’Avalon, un vaisseau emmenant plus de 5 000 personnes vers Homestead II, une planète colonie. Avec lui, Aurora se réveille également, tous les deux dans l’impossibilité de retourner hiberner alors que le vaisseau menace d’exploser, le destin de tous les passagers présents sont entre leurs mains.

Une alchimie qui fonctionne à l’écran

Tout le film repose sur le duo de charme formé par Chris Pratt et Jennifer Lawrence et le moins qu’on puisse dire c’est que ça fonctionne à merveille. Une belle complicité qui transperce l’écran et nous pousse à compatir un peu plus à leur sort. Deux personnages aux caractères explosifs pour qui la romance est inéluctable mais reste plaisante à voir. Ajoutez à cela un droïde gentleman mais un petit peu trop bavard et vous obtenez là une combinaison parfaite.

Kubrick es-tu là ?

La mise en scène et cet immense vaisseau est encore un personnage à part dans ce film. Singulier, gigantesque et qui rend un petit hommage à Stanley Kubrick. Morten Tyldum n’a d’ailleurs jamais caché son admiration pour le cinéaste si bien que le bar du vaisseau Avalon et son barman Arthur ont des allures du bar présent dans Shining.

Un vaisseau futuriste aux espaces immenses et aux designs épurés dégagent une certaine froideur, un lieu n’appartenant à personne si bien que Jim va s’affairer à le rendre beaucoup plus agréable à vivre (vous le verrez à la fin). Les sorties dans l’espace de nos deux protagonistes n’ont rien à envier à des Interstellar ou Gravity même s’ils ne sont pas si impressionnants que ça mais elles ne représentent qu’une infime partie du film. A contrario, la scène la plus réussie est certainement celle de la piscine où Aurora se retrouve prisonnière d’une bulle d’eau où la gravité a totalement disparu. A couper le souffle !

Un scénario qui manque d’ambition

Sur papier, le scénario de Passengers offrait de nombreuses et belles possibilités à retranscrire à l’écran. Malheureusement, le film se limite plus à une jolie romance en apesanteur qu’autre chose. L’enjeu du vaisseau et du danger qu’il court reste moindre -bien qu’intense j’en conviens. Il aurait été agréable et surprenant d’avoir un twist final autre qu’amoureux et exploiter un peu plus cette idée de vaisseau et de nouvelle planète-colonie qu’est Homestead II. Au lieu de ça, le réalisateur préfère jouer la sûreté. Dommage mais au moins c’est réussi.

Dans une interview, Jennifer Lawrence qualifiait Passengers de thriller romantique. Autant pour la partie thriller j’émets quelques réserves, autant pour la romance spatiale je valide à 100 %.

Ma note : ★★★★★

Joy : quand tout est possible, même l’impossible

Joy.jpg

Joy c’est quoi ? C’est le combat d’un femme pendant 40 ans. Malgré une famille pour le moins tordue et des obstacles qui rythmeront toute sa vie, cette jeune femme ambitieuse fera tout pour réussir et s’imposer.
Joy c’est quoi ? C’est le nouveau rôle de Jennifer Lawrence qui nous prouve une nouvelle fois ses talents d’actrices. Lire la suite de « Joy : quand tout est possible, même l’impossible »

American Bluff (2013)

American-Bluff

Réalisé par : David O. Russell (Happiness Therapy, Fighter…)
Avec : Christian Bale, Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Amy Adams…

Le Spitch : Entre fiction et réalité, American Bluff nous plonge dans l’univers fascinant de l’un des plus extraordinaires scandales qui ait secoué l’Amérique dans les années 70.
Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa belle complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir pour piéger un homme politique corrompu, Carmine Polito. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

Lire la suite de « American Bluff (2013) »

Hunger Games : L’Embrasement (2013)

The-Hunger-Games-Catching-Fire-Lembrasement-Affiche-Finale-France

Réalisé par : Francis Lawrence (De l’eau pour les éléphants, Je suis une légende, Constantine)
Avec : Jennifer Lawrence, Liam Hemsworth, Josh Hutcherson…
Genre : Action

Le Spitch : Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Lire la suite de « Hunger Games : L’Embrasement (2013) »