Phone Game : Terreur sur la ligne

Le huis clos se caractérise par sa notion d’espace restreint qui, quel que soit son confort, devient une prison à mesure que les personnages évoluent dans leur stress et leurs appréhensions. Pour réussir à donner cette impression de huis-clos en plein air, il faut jouer sur l’immobilité, contraindre un personnage à rester au même endroit et, alors qu’autour de lui toutes les issues sont visibles, lui faire comprendre qu’elles sont inenvisageables. À ce titre, la cabine téléphonique – pour l’époque, du moins – devient une évidence, et un moyen de réduire un espace personnel tout en offrant la frustration du monde ouvert autour de soi. Difficile d’imaginer que Joel Schumacher puisse réussir le coup de génie de mettre en scène une telle éventualité, et pourtant, Phone Game s’avère être le thriller efficace qu’on n’attendait pas.

Lire la suite de « Phone Game : Terreur sur la ligne »