Rick et Morty saison 5 : l’âge de raison ?

Quand nous sommes revenus sur Rick et Morty pour la sortie de son intégrale, nous avons abordé le tourbillon popculturel dans lequel s’est inscrit la série de Dan Harmon et Justin Roiland. Alors que les retours concernant cette dernière saison semblent plutôt mitigés, il faut bien admettre que l’esprit punk faussement puéril et réellement génial du dessin animé semble avoir atteint un niveau où l’on peut se demander quelles sont les nouvelles limites à dépasser.

Lire la suite de « Rick et Morty saison 5 : l’âge de raison ? »

Rick & Morty : Nobody exists on purpose, nobody belongs anywhere, everybody’s gonna die. Come watch TV.

Rick et Morty fait partie de ces séries qui ont su intégrer rapidement la culture populaire à travers la planète, au point que le culte l’entourant a pu jouer en défaveur de la qualité réelle de la série. Ainsi, certain·e·s se souviennent des ruées dans les McDonald’s pour goûter la sauce szechuan remise en avant par l’un des épisodes, le délire autour de Pickle Rick et la mention surabondante de certaines blagues à la manière d’autres séries du genre, poussant à une overdose totale. Malheureusement, cette perception amenée par une part de fandom surexcitée et surexcitable ne fait qu’enfermer Rick et Morty dans une imagerie faussée et immature alors même que la série se révèle bien plus intelligente qu’il n’y paraît, derrière son cynisme apparent et son aspect over the top. Cette sortie d’une intégrale de ses quatre saisons devrait permettre de remettre en question cette image et mieux constater ses thématiques et diverses réflexions.

Lire la suite de « Rick & Morty : Nobody exists on purpose, nobody belongs anywhere, everybody’s gonna die. Come watch TV. »