Dark Waters ou l’exemple du thriller politique qui régale

Commande de Mark Ruffalo pour Todd Haynes, Dark Waters vient éclabousser nos écrans avec un scandale politique impressionnant et inquiétant. Il s’agit là de l’occasion pour le cinéaste, déjà bien reconnu, de se prêter à l’exercice du thriller politique, et force est de constater qu’il s’y colle avec brio. Il raconte ici l’histoire de Rob Bilott (Mark Ruffalo), fraîchement nommé associé d’un grand cabinet d’avocat, spécialisé dans la défense des gros industriels, et contacté par Wilbur Earl Tennant (Bill Camp) qui lui signale que la société DuPont pollue ses champs en Virginie-Occidentale. L’avocat, hésitant, se lance alors dans l’enquête pour aider ce fermier, sans avoir conscience de l’ampleur de ce qui l’attend.

Continuer de lire « Dark Waters ou l’exemple du thriller politique qui régale »

[CANNES 2017] Le Musée des merveilles : Une jolie fable prévisible

Après nous avoir envoûté avec Carol il y a deux ans, Todd Haynes revient avec une autre figure charismatique du cinéma américain : Julianne Moore même si cette fois son histoire se concentre exclusivement sur deux enfants. Ben et Rose ont plus ou moins le même âge, sont tous les deux sourds et sont tous les deux à la recherche de quelque chose qui se … Continuer de lire [CANNES 2017] Le Musée des merveilles : Une jolie fable prévisible