[CRITIQUE] Tomb Raider : Alicia Vikander plus badass que jamais

Ah Lara Croft… Elle en aura fait fantasmé plus d’un à travers les jeux vidéos puis aura pris les traits d’Angelina Jolie en 2001 et en 2003 avant de renaître de ses cendres quinze ans plus tard sous les traits de la ravissante Alicia Vikander. S’attaquer à un reboot d’un jeu vidéo célèbre n’est jamais chose aisée (on se souvient comment s’était ramassé Assassin’s Creed) et le premier trailer dévoilé ne laissait rien présager de bon. Mais comme on dit il faut laisser sa chance au produit et malgré quelques défauts, l’ensemble ne s’avère pas si mal que ça. Lire la suite de « [CRITIQUE] Tomb Raider : Alicia Vikander plus badass que jamais »

[ACTU] Avec « Euphoria », Alicia Vikander veut réduire l’inégalité homme/femme

Alicia VIkander est décidément sur tous les fronts. Alors que le premier trailer de Tomb Raider est sorti récemment, l’actrice de 28 ans figurera à l’affiche d’Euphoria réalisé par Lisa Langseth avec qui elle avait déjà travaillé auparavant pour Pure (2011) et Hotel (2013). Présente au Festival International du Film de Zurich, c’est l’occasion pour elle de revenir sur ces problèmes d’inégalités hommes/femmes qui subsistent dans le monde du septième art. Lire la suite de « [ACTU] Avec « Euphoria », Alicia Vikander veut réduire l’inégalité homme/femme »

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

On entame cette page d’actu avec les premiers extraits du Marvel Black Panther, puis nous vous révélerons le titre probable du spin-off de Star Wars consacré à Han Solo, nous évoquerons le rôle étonnant à venir de Daniel Radcliffe, ensuite le clap de fin pour le reboot de tomb raider, nous parlerons aussi d’un acteur de Star Wars 7 en tête d’affiche d’un nouveau film et de la suite du film musical Mamma Mia.

 

 

Black Panther, un film Marvel prometteur

Résultat de recherche d'images pour "black panther film 2018"

La bande-annonce de Black Panther a enflammée la toile et notamment le célèbre réseau social Twitter, ainsi le film semble donc avoir attisé la curiosité et créer une attente. Il faut dire que ces premières images sont plutôt alléchantes et laisse entrevoir un héros charismatique d’un pays légendaire ( le Wakanda) incarné par Chadwick Boseman.

La vidéo commence par une discussion entre Ulysses Klaue (Andy Serkis), un trafiquant d’armes vu dans Captain America : Civil War et l’agent anti-terroriste Everett Ross (Martin Freeman) –les deux acteurs se retrouvent après leur scène mémorable du Hobbit, Serkis jouant Gollum en performance capture, et Freeman étant l’interprète de Bilbo dans la trilogie récente de Peter Jackson. Le premier lui explique tout ce qu’il sait du Wakanda. La sortie du film est prévue pour le 14 février 2018.

Un t-shirt sur le banc des accusés

L’équipe de Han Solo réunie sur une première photo

Si l’on croit la photographie d’un t-shirt reçu par un membre de l’équipe technique qui s’affaire sur le prochain spin-off de Star Wars, celui-ci s’intitulera Star Wars Solo. Comme en témoigne le recto du t-shirt en image ci-dessous. Rappelons que le film sera centrée sur la jeunesse de Han Solo, le célèbre contrebandier et coéquipier de Luc et Leia Skywalker. Pour incarner Han Solo le jeune acteur Alden Ehrenreich a été choisi.

Han Solo T-shirt

Terrible jungle !

De Mike Horn à Daniel Radcliffe il n’y a qu’un pas ! En effet, le célèbre acteur d’Harry Potter nous étonne une nouvelle fois dans le rôle d’un homme ayant décider de quitter la civilisation afin d’explorer la forêt amazonienne. Le film a pour titre Jungle et à la manière d’ Into the Wild le héros va devoir lutter pour sa survie si l’on en croit le premier trailer. Pour l’heure pas de date de sortie.

Enfin, la fin !

Tomb Raider (reboot)

Le tournage du reboot de la saga Tomb Raider est désormais terminé et sortira en 2018 ! C’est la révélation qui a été faite via le réseau social Instagram par le réalisateur du film  Roar Uthaug. Cela met fin à un tournage de longue durée débuté en janvier dernier. Pour rappel le rôle de Lara Croft est attribuée à la jeune actrice suédoise Alicia Vikander, et ce reboot sera inspiré du jeu vidéo Tomb Raider sorti en 2003. Un long métrage à découvrir en mars 2018.

Synopsis : L’histoire se déroule sept ans après la disparition du père de l’héroïne, Richard Croft. La jeune femme a désormais 21 ans et travaille dans une société de livraison de nourriture à domicile car elle a refusé de reprendre les rênes de l’empire familial. Mais Lara décide d’enquêter sur la disparition de son père après avoir découvert un indice mystérieux dans le tombeau familial. Un indice qui va la mener jusqu’à une tombe sur une île quelque part sur la côte japonaise.

Un nouveau rôle pour John Boyega

John Boyega l’un des nouveaux visages de l’univers Star Wars jouera le premier rôle dans un film plus sombre puisqu’il retrace un ensemble d’événements violents aux États-Unis. En effet  les émeutes de Detroit ont fait 43 morts et 467 blessés en 5 jours en 1967. Le film Detroit s’attarde plus précisément sur l’incident du Motel Algiers où trois hommes noirs ont été tués par les forces de l’ordre. C’est cette atmosphère de violence urbaine et de guerre civile que l’on découvre dans ces extraits. Le film réalisé par Kathryn Bigelow (réalisatrice de l’excellent  Zero Dark Thirty relatant la traque de Ben Ladden)  sortira le 11 octobre en France.

On ne change pas une recette qui marche (ou presque) !

Mamma mia !Alors qu’il sera diffusé sur Arte ce soir, on vous donne quelques infos sur la suite du film Mamma Mia !. Tout d’abord le film sera toujours porté entre autres par Meryl Streep, Pierce Brosnan et Colin Firth et réalisé par Ol Parker (Indian Palace). Ensuite les chansons d’Abba seront toujours au cœur du film. Enfin dernière info et pas des moindres, le long métrage mêlera simple suite et préquel. En effet les acteurs du premier film reviendront pour une nouvelle aventure, et des comédiens vont également être engagés pour jouer dans des flashbacks.

A bientôt pour d’autres news !!

 

 

 

 

 

 

 

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

Cette semaine on vous parle : de la dernière bande-annonce du prochain Spider-man, des photos de la nouvelle Lara Croft, des premières images de Valerian de Luc Besson, des infos sur le film Venom l’antagoniste de Spider-man, duPetit Spirou qui se dévoile et de l’affiche du Festival de Cannes.

 

On passe à l’action !

Marvel vient de publier de nouveaux extraits qui laissent la part belle à l’action. On y voit le jeune héros en plein usage de ses pouvoirs pour se défendre contre l’ennemi ou encore sauver la population en détresse. Tony Stark (Iron Man) incarné toujours par Robert Downey Jr apparaît comme un mentor de premier choix pour le jeune héros. De bonne augure pour la sortie de Spider-man : Homecoming le 12 Juillet prochain.

Aux origines de Lara Croft

Alicia Vikander, la nouvelle Lara Croft

C’est la jeune actrice Suédoise Alicia Vilander qui a été choisie pour interpréter Lara Croft pour le reboot de Tomb Raider. Les premières photos ont été dévoilées et la successeur d’Angelina Jolie y est affublée d’une arme dans des environnements hostiles. Il n’y a pas de trailer disponible pour le moment ni date de sortie, mais le scénario sera inspiré du jeu vidéo Tomb Raider sorti en 2003 et retraçant les origines de l’héroïne.

Monstres et compagnies !

C’est à l’occasion d’une convention cinéma à Los Angeles (CinemaCon) qu’ont été dévoilées des images inédites du film réalisé par Luc Besson  Valérian et la cité des mille planètes. Le long métrage est l’adaptation d’une BD de science-fiction du même nom. Cette bande-annonce nous plonge au cœur de batailles spatiales où de nombreuses créatures en tout genre se dresse devant les humains Valérian  (Dane DeHaan) et Laureline (Cara Delevingne). Les images paraissent bluffantes et épurées et laisse entrevoir de belles promesses. A suivre sur nos écrans dès le 21 Juillet.

Venom sera sombre

Le film Venom en chantier

Venom ou l’entité maléfique noire ayant pris possession de Spider-man aura droit à son film ! Les fans de Comics connaissent très bien ce « personnage » et seront heureux de savoir que le film sera sombre et quelque peu violent à l’image dudit protagoniste. Le film sera d’ailleurs interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte aux Etats-Unis comme notamment Deadpool à sa sortie. Le film sera scénarisé par Dante Harper (Alien : Covenant), n’aura aucun lien avec le film Spider-man : Homecoming qui paraîtra prochainement et il devrait sortir fin 2018.

Une nouvelle adaptation de BD à venir

C’est au tour du Petit Spirou d’être adapté au cinéma pour une sortie le 27 septembre. Tiré d’une célèbre BD du même nom où l’on s’intéresse à l’enfance du célèbre reporter de fiction vêtu de rouge, à l’école des grooms. Les premiers extraits nous montre un film proche de l’univers dépeint par Tom et Janry. Avec les présences de Pierrre Richard et François Damiens pour épauler le jeune Sacha Pinault (Spirou) au casting l’humour sera au rendez-vous.

Claudia Cardinale à l’affiche

Cannes 2017

Fin mai se tiendra le traditionnel Festival de Cannes où Monica Bellucci sera maîtresse de cérémonie et Pedro Almodovar sera Président. Le comité d’organisation a choisi Claudia Cardinale pour l’affiche de cette 70ème édition. L’actrice qui est devenue incontournable dans les années 60 y apparaît en train de danser et cette image reprend une photo réalisé à Rome en 1959. La sélection officielle sera dévoilée mi-avril.

D’autres news Dimanche prochain ! 

 

 

Jason Bourne : Quand la forme l’emporte sur le fond (comment ça je me répète ?)

jason-bourne_120_date

Jason Bourne est de retour et il est pas content (comme beaucoup souvent) et en plus il est en galère (comme beaucoup souvent) quand les membres de la CIA partent à ses trousses pour l’éliminer après que Nicky Parsons ai donné à Jason Bourne une clé USB comprenant des dossiers classés sur son passé, le projet Treadstone mais également l’implication de son père dans toute cette histoire. Ajoutez à cela un tueur redoutable prénommé L’Atout et vous obtenez un Jason Bourne bien consistant mais dont le scénario manque un peu de tenue.

Une dizaine d’années est passée depuis les derniers événements et Jason Bourne n’a aps tellement changé. Toujours aussi froid, toujours aussi fermé, le bonhomme ne va pas mieux et passe ses journées dans des combats de boxe clandestins jusqu’au jour où apparaît Nicky Parsons et sa clé USB remplie de dossiers top secrets qui renferment le passé de l’ancien soldat. « Il se souvient de tout mais il ne sait pas tout » résume parfaitement ce film. Parce que si l’on savait qui était Jason Bourne dans les trois premiers opus (nous éviterons de parler du 4e opus avec Jeremy Renner parce que je n’ai pas envie de m’énerver), nous ne savions pas comment il en est arrivé là (lui non plus d’ailleurs) et la surprise est de taille.

Un scénario mal exploité

Compliqué d’aborder le scénario sans spoiler donc on va essayer de s’en tenir au strict minimum. Alors qu’il laissait penser qu’on en apprendrait plus sur le passé de Jason Bourne, au final cette intrigue n’est qu’une infime partie du film alors qu’elle aurait pu avoir une place bien plus importante. Juste grattée en surface, cette intrigue aurait donné encore plus de profondeur au personnage alors qu’elle n’a le droit quelques petits flashbacks. Le scénario préférant se tourner vers les bagarres à foison, les courses poursuite et surtout cette traque sans fin entre Jason Bourne et la CIA. Sans compter le nouveau projet de Robert Dewey appelé Iron Hand. Le tout sur un fond de vengeance de la part de L’Atout envers Jason Bourne qui le pousse à le pourchasser jusqu’à ce que l’un d’entre eux soit mort. Autre petite (grosse même) incohérence du film est quand même au moment où il met les pieds aux Etats-Unis, Jason Bourne passe totalement incognito même à l’aéroport. Certes il obtient de l’aide de l’agent Heather Lee qui travaille à la CIA mais quand même, sa tête était placardée partout dans les médias, je trouve ça assez inconcevable qu’on l’ai oublié en un claquement de doigt.

Matt Damon n’a cessé de répéter qu’il voulait faire un nouvel opus de Jason Bourne quand le monde aura changé et le film le retranscrit à la perfection entre l’affaire Snowden ou les émeutes en Grèce. D’ailleurs cette scène d’intro est peut-être la plus réussie du film. Pas une minute de répit pour les protagonistes et pour le spectateur tenu en haleine jusqu’au bout.

Matt Damon égal à lui-même, Alicia Vikander une révélation et Vincent Cassel en bon gros méchant de service

Matt Damon excelle toujours autant dans le rôle de Jason Bourne et en fait un personne à la fois terriblement froid mais attachant. Bon certes il parle très peu (une trentaine de répliques sur un film de 2h c’est peu mais ça compense son blabla incessant dans Seul sur Mars) mais avec Jason Bourne tout passe dans le regard et dans les poings aussi. A côté de ça on a la toute nouvelle agent de la CIA Heather Lee qui va se rendre compte au fur et à mesure de la dangerosité de Robert Dewey et va finalement se ranger du côté de Bourne. Mais attention, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort… La révélation de ce film (quoi qu’elle est une révélation depuis Code U.N.C.L.E : Agents très spéciaux)

Et puis il y a Vincent Cassel, le plus français des méchants américains. Il a la carrure pour, il a le regard pour. L’Atout est là pour tuer Jason Bourne coûte que coûte et ce n’est pas qu’une question de boulot non, c’est aussi une affaire personnelle pour lui. Il est rapide, il est efficace, il est fourbe et c’est ce qu’on aime. Sans compter son petit accent français quand il parle anglais, ce qui nous rend encore plus fier qu’il soit dans le film.

 

Ce quatrième (oui j’ai di qu’on ne comptait pas cette sous-version avec Jeremy Renner) opus est mené d’une main de maître par Matt Damon. Ce n’est certainement pas le meilleur de la série mais il mérite d’être vu, ne serait-ce que pour en apprendre plus sur le mystérieux passé de Jason Bourne. Comme pour Suicide Squad (le scénario est quand même un chouïa mieux ne vous inquiétez pas), la forme l’emporte une nouvelle fois sur le fond. Parce que les courses poursuites (celle à Athènes et à Las Vegas) sont tout simplement impressionnantes et que les bagarres sont dignes d’un Jason Bourne.

Ma note : ★★★★ (on penchera plus pour le 3,5 étoiles quand même)

Danish Girl : Eddie Redamyne bouleversant

The-Danish-Girl-Poster-1

Danish Girl dépeint l’histoire d’amour entre Gerda Wegener et son mari Einar qui deviendra par la suite Lili Elbe. Adapté du roman du même nom, il retrace avant tout le parcours de la première femme transgenre reconnue au Danemark dans les années 30.

Avec ce sujet sensible, Tom Hooper aurait pu tomber dans la facilité et nous proposer un film militant à souhait et pourtant il n’en est rien. Le réalisateur nous offre un magnifique film, délicat, tout en subtilité avec des décors magnifiques, un cadrage bien précis et une certaine finesse dans la réalisation.
Le film est porté par un Eddie Redmayne qui nous confirme son statut d’acteur caméléon – après sa prestation époustouflante dans Une merveilleuse histoire du temps qui lui a valu un Oscar. D’ailleurs, celui-ci est de nouveau nommé dans la même catégorie cette année. Sans oublier sa « partner in crime » la sublime actrice suédoise Alicia Vikander qui a déjà fait ses preuves dans Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E. Parce qu’on se rend compte dans le film qu’au-delà d’Einar qui se découvre en tant que femme, c’est surtout grâce au soutien de sa femme qu’il va se dévoiler et enfin s’accepter tel quel.
Le seul point faible du film serait le « non-contexte » du film. C’est-à-dire que le réalisateur a préféré omettre la pression et les dikakts de la société à cette époque – préférant axer le film sur les sentiments et le ressenti des personnages que sur le contexte historique de l’époque. Hormis deux trois scènes qui laissent deviner l’intolérance envers les transgenres à l’époque, le film ne fait que survoler le véritable problème.

Malgré tout Danish Girl reste un très beau film avec un sujet sensible mais important aujourd’hui qui ne laissera certainement pas indifférent.

Ma note : ♥♥♥♥