[IFFR 2021] The North Wind, Feast, Pebbles & The dog who wouldn’t be quiet : retour sur les films les moins convaincants du festival

Sur la quarantaine de films présentés cette année à l’IFFR, nous n’avons pu en voir qu’une bonne vingtaine et malgré la qualité indéniable de la sélection cette année, certains n’étaient malheureusement pas à la hauteur. Retour sur ces films qui ne nous ont pas vraiment convaincu·e·s.

Lire la suite de « [IFFR 2021] The North Wind, Feast, Pebbles & The dog who wouldn’t be quiet : retour sur les films les moins convaincants du festival »

Carro Rei : C’est la ré-vroum-lution

Uno est un jeune garçon qui n’a pas eu la vie facile. Obligé de travailler dans la compagnie de taxi de son père après le décès prématuré de sa mère. Ce qu’il pense être le simple fruit de son imagination s’avère être réel, il entend les voitures parler. Pendant ce temps, une nouvelle loi vient de passer, interdisant les tacots de plus de 15 ans de rouler. Avec l’aide de son oncle bricoleur, Uno décide de transformer toutes ces futures épaves en véhicules modernes et futuristes. Ce qui devait être un simple business pour Uno se transforme en guérilla menée par les voitures contre le capitalisme.

Lire la suite de « Carro Rei : C’est la ré-vroum-lution »

Jonathan Ogilvie, réalisateur de Lone Wolf : « Tilda Cobham-Hervey tournait une scène et ce n’est qu’au bout de la troisième prise qu’elle a découvert où se trouvait les caméras »

Jolies surprises concernant Lone Wolf, un film d’anticipation qui floute les limites entre vie privée et surveillance du Gouvernement. Un film maîtrisé de bout en bout si bien qu’on a voulu en discuter avec son réalisateur Jonathan Ogilvie.

Lire la suite de « Jonathan Ogilvie, réalisateur de Lone Wolf : « Tilda Cobham-Hervey tournait une scène et ce n’est qu’au bout de la troisième prise qu’elle a découvert où se trouvait les caméras » »

Les Sorcières de l’Orient : Sorcières invaincues

La place des femmes dans le domaine du sport n’est plus à prouver et la ferveur grandit même de plus en plus comme on a déjà pu le voir avec l’équipe féminine de football ou celle de handball. Au pays du soleil levant, ils avaient déjà une bande d’irréductibles – et extrêmement douées – joueuses de volley dans les années 60. Les sorcières de l’Orient compte bien leur rendre hommage.

Lire la suite de « Les Sorcières de l’Orient : Sorcières invaincues »

Sexual Drive : Gourmand et excitant

C’est le pape François qui l’a dit, le plaisir – qu’il soit culinaire ou sexuel – est simplement divin. Il semblerait que cette affirmation ne soit pas tombée dans l’oreille d’un sourd, en l’occurence ici Yoshida Kota. Il faut dire aussi que la nourriture a toujours été propice aux suggestions sexuelles donc pourquoi se priver ? C’est un peu comme si Rocco Sifredi devenait la voix-off de Top chef.

Lire la suite de « Sexual Drive : Gourmand et excitant »

The Cemil Show : Tchao l’artiste

Le septième art a de magnifiques vertus : celle de faire rêver, de nous faire oublier le temps d’une heure et demie notre quotidien qui peut être morose. Malheureusement, la frontière entre réalité et imagination peut vite se brouiller et certains préfèrent se rassurer en se réfugiant dans cette vie imaginaire qui leur réserve de plus belles choses. C’est notamment le cas de Cemil.

Lire la suite de « The Cemil Show : Tchao l’artiste »

As we like it : So Kawaii !

Il est assez rare de voir le cinéma taïwanais arriver jusqu’à nous. Cette année As We Like It en soit son digne représentant. On vous prévient, ce film est à double tranchant. Les aficionados des dramas asiatiques seront ravis, les autres resteront sur la touche jusqu’à probablement en vomir des arcs-en-ciel.

Lire la suite de « As we like it : So Kawaii ! »

Lone Wolf : Tel est pris qui croyait prendre

Dans un futur proche, le gouvernement australien use de nouvelles techniques de surveillance pour observer les gens à risques, les activistes et celleux susceptibles d’être des terroristes. Une surveillance accrue qui s’immisce dans le quotidien des gens allant jusqu’à les espionner à travers la caméra de leur ordinateur. Confortablement installé dans sa tour d’ivoire, le premier ministre doit faire face à une ancienne de la police qui débarque dans son bureau en pleine nuit pour lui montrer un enregistrement vidéo. Ce qui s’apparente à une simple petite affaire d’activistes et de politique se transforme vite en une histoire de terrorisme et de corruption impliquant bon nombre de personnes haut placées.

Lire la suite de « Lone Wolf : Tel est pris qui croyait prendre »