Un Jour de Pluie à New York : La Poésie du quotidien.

Avec Un Jour de Pluie à New York, Woody Allen retourne à la source de son cinéma : Manhattan et son tohu-bohu incessant, Manhattan et ses habitants névrosés, Manhattan et l’hypocrisie de son élite, Manhattan et sa beauté toujours mieux magnifiée par un air de jazz. 

Continuer de lire « Un Jour de Pluie à New York : La Poésie du quotidien. »

Galveston : Dead man walking

Nouvelle-Orléans, 1987. Roy est un petit truand dont les dettes s’accumulent. Un soir, son boss lui tend un guet-apens, dans une maison isolée, mais réussit à s’échapper. Dans sa fuite, Roy emmène avec lui une jeune fille, Rookie, retrouvée attachée sur le lieux de l’attaque. Cette cavale les mènera au Texas, à Galveston, où les fuyards passeront quelques jours de paix, face à la mer, … Continuer de lire Galveston : Dead man walking

[CRITIQUE] How to talk to girls at parties : Never mind the Buzzcocks

L’imaginaire de Neil Gaiman semble infuser de plus en plus les écrans. Après Coraline et American Gods, le public peut enfin découvrir How to talk to girls at parties, une adaptation d’une nouvelle de l’auteur britannique réalisée par John Cameron Mitchell. Difficile de bien représenter la fougue et l’énergie punk via un écran de cinéma. Difficile d’égaler les uppercuts distordus assénés par Shinya Tsukamoto (Tetsuo, … Continuer de lire [CRITIQUE] How to talk to girls at parties : Never mind the Buzzcocks

[CRITIQUE] Live by Night : Un pur film de gangster comme on les aime

Ben Affleck repasse enfin derrière la caméra pour son quatrième long-métrage où on plonge en plein coeur de la mafia et du traffic d’alcool dans les années 20 durant la Prohibition. Joe Coughlin a décidé de mener une vie à l’opposé de son père chef de la police de Boston, enchaînant braquages sur braquages, il se retrouve contraint de quitter Boston et de s’exiler à Tampa … Continuer de lire [CRITIQUE] Live by Night : Un pur film de gangster comme on les aime