[CRITIQUE] « Mission Impossible : Fallout » : un blockbuster colossal et marquant.

Le film d’espionnage est popularisé par Alfred Hitchcock avec des films comme L’homme qui en savait trop (1934) ou bien Les Enchaînés (1964), mais c’est surtout à travers la saga James Bond qu’il est devenu un cinéma qu’on prend plaisir à suivre. On peut citer les Jason Bourne, récemment Kingsman, et même OSS 117. Mais celle qui nous intéresse ici s’appelle Mission Impossible, une saga que tout le monde connaît (au moins de nom) avec des films forts et marqués par des réalisateurs compétents comme Brian de Palma, Brad Bird, John Woo, J.J Abrams, et finalement celui qui a réalisé Mission Impossible : Rogue Nation et qui s’est également chargé du nouvel opus Fallout : Christopher McQuarrie.

Plus les épisodes passent, et plus la qualité des films s’améliorent. C’est encore le cas pour Mission Impossible : Fallout qui s’impose comme étant sans comparaison un des blockbusters les plus impressionnants de l’Histoire du cinéma. Maîtrisé de bout en bout malgré sa durée (2h27), il réussit à plaire par son action dans une narrativité complexe. Quant on parle d’un budget de 150 millions de dollars et d’un blockbuster, on dit souvent que les effets visuels sont satisfaisants mais que l’aspect narratif du film est bâclé. C’est justement l’assemblage parfait entre écriture et visuel qui fait du film LE divertissement à voir sans hésiter.

Christopher McQuarrie est surtout connu pour son talent de scénariste (Public Access, Usual Suspects, The Tourist…), et il nous prouve à nouveau qu’il sait s’en servir. Même si Ethan Hunt est encore une fois remis en question et que cela pourrait paraître répétitif, il parvient à allier des enjeux émotionnels (vis à vis de la relation qu’entretiennent les personnages, on pense surtout à Isla Faust et l’attention primordiale qu’Ethan porte à ses amis) et dramatiques (un monde menacé par de véritables dangers). C’est surtout un récit bien ficelé qui saute aux yeux avec des actes marqués par la France, Londres et l’Inde. Chacun d’entre eux possédant une trame narrative, des bouleversements et surtout de l’action qualitatif.

En effet, Tom Cruise est survolté et impressionne par sa condition physique hors norme à l’âge de 56 ans. On retient le saut d’un avion en parachute, la conduite d’un hélicoptère, d’une moto en plein Paris… Il fait ses propres cascades et c’est ce qui rend l’action à la fois intense, crédible et sincère, comme la fameuse scène où il se casse la cheville qui a été gardée au montage. La beauté de l’image est sublimée par la bande-son et le montage qui alterne parfaitement les différentes intrigues sans qu’une soit meilleure que l’autre. Par ailleurs, on prend plaisir à retrouver Sean Harris (Solomon Lane), Michelle Monaghan (Julia Hunt) et Rebecca Ferguson (Isla Faust). Henry Cavill, quant à lui s’improvise bad-guy et s’avère être un ennemi redoutable et à la hauteur d’Ethan Hunt.

Surprise attendue et confirmée de l’été, Mission Impossible : Fallout est un film sensationnel qui sait mettre en avant sa star Tom Cruise au cœur d’un récit complexe et dominé par de l’action brillante.

Mission Impossible : Fallout de Christopher McQuarrie. Avec Tom Cruise, Henry Cavill… 2h28
Sortie le 1er août 

[DEAUVILLE 2017] « Barry Seal : American Traffic » : Le (vrai) retour de Tom Cruise ?

Après l’excellent The Wall un peu plus tot dans l’année avec Aaron Taylor-Johnson, Doug Liman refait équipe avec Tom Cruise pour adapter sur grand écran la vie mouvementée de Barry Seal, un ancien pilote recruté par la CIA pour une mission assez spéciale qui va rapidement se transformer en arnaque de plus grande envergure qui sera notamment à l’origine de l’un des plus grands scandales des Etats-Unis. Le film fait l’ouverture du 43e Festival du Cinéma Américain de Deauville et me réconcilie par la même occasion avec ce cher Tom Cruise. Lire la suite de « [DEAUVILLE 2017] « Barry Seal : American Traffic » : Le (vrai) retour de Tom Cruise ? »

[DEAUVILLE 2017] Day 01 : « Celle-là je vais l’accrocher dans ma chambre ! »

Quatre mois après le Festival de Cannes, me voilà repartie sur les routes avec ma petite (bon ok énorme) valise et mon ordinateur. Cette fois-ci direction Deauville pour la 43e édition du Festival du Cinéma Américain qui se déroule du 1er au 11 septembre.

Contrairement à l’année dernière, j’ai la chance de pouvoir couvrir les dix jours du festival et c’est avec un plaisir non dissimulé que je compte bien vous faire partager toutes mes aventures. Au programme du beau monde avec Lura Dern, Michelle Rodriguez, Robert Pattinson ou encore Woody Harrelson qui seront présents puisqu’un hommage leur sera rendu. Et puis surtout des films, beaucoup de films. On compte une quarantaine de films présentés entre ceux en compétition, les avant-premières et les documentaires. Mon petit planning a minutieusement été préparé à l’avance, j’ai dix jours pour voir 33 films. Vous les voyez venir les cernes aussi longues que la Muraille de Chine ? Moi oui mais on s’en fout j’ai beaucoup trop hâte et surtout que je n’ai pas remis les pieds dans un cinéma depuis juillet et ça commence à drôlement me manquer.

Première accréditation presse, premiers émois

A 17h30 il est l’heure de chercher mon accréditation, la fameuse ! Et surtout ma première accréditation presse s’il-vous-plaît. Je crois que je l’ai admiré pendant des heures et encore maintenant j’ai du mal à croire que le nom de mon petit blog se retrouve sur une accréditation.

Bref ce soir c’est la cérémonie d’ouverture alors si on veut y assister mieux vaut se dépêcher de se rendre au kiosque pour récupérer soit une une carte d’accès soit une carte dernière minute. Après une longue attente sous le soleil de Deauville (heureusement qu’il ne pleuvait pas), nous voilà dans la salle du CID pour la cérémonie d’ouverture (avec une bonne demie-heure de retard sinon ce n’est pas drôle). Un hommage a été rendu à Jerry Lewis qui nous a quitté en août dernier et surtout à l’actrice Laura Dern qui, dans un français parfait, s’est exprimée pour remercier le festival de cet hommage.

La salle s’éteint, il est l’heure de regarder Tom Cruise dans Barry Seal : American Traffic, film d’ouverture du 43e Festival du Cinéma Américain. On se dit à tout de suite pour la critique et à demain pour la suite de nos petites aventures !

[ACTU] Le podium de la semaine

En ce mercredi jour du cinéphile, on fait un point sur le box-office. Pour la troisième semaine consécutive un nouveau film prend la tête du classement.

 

 

La Momie est en tête

Résultat de recherche d'images pour "la momie 2017"

Ce ne sont pas les chiffres les plus impressionnants qu’on ait connu pour un leader mais avec près de 470 000 spectateurs La Momie prend la première place du box-office. Il s’agit du remake du film du même nom sorti en 1999 où une personnalité momifié réincarné se venge contre l’humanité. Cette fois-ci le monstre est campé par Sofia Boutella et le héros joué par Tom Cruise. Fans de films d’aventures dans un décor antique vous voilà servis !

 

Numéro 2 : Wonder Woman

La super-héroine de DC Comics perd une place et se retrouve à la seconde place avec environ 372 000 entrées cette semaine. Le film a donc dépassé la barre du million d’entrées depuis sa sortie. Le film relate le parcours de Diana, la princesse des amazones, qui deviendra Wonder Woman par la suite. Un film efficace pour les fans de films comics et pour tous !

 

Numéro 3 : Pirates des Caraïbes La Vengeance de Salazar

Sa sortie était attendue et les derniers  chiffres confirme le succès pour Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar avec près de 207 000 entrées cette fois-ci. Depuis sa sortie il y a un mois, on comptabilise un cumul à 2 830 000 entrées pour le film. Comme l’indique le titre du nouvel opus, Jack Sparrow devra affronter de nouveau son ennemi juré Salazar. On retrouve également tous les autres ingrédients qui ont fait le succès de cette saga.

A bientôt les p’tis fous !!

 

 

[CRITIQUE] La Momie : Ne la ressortez plus de son tombeau s’il-vous-plaît

1932, Karl Freund sort la Momie. 1999, Stephen Sommers en fait un remake. 2017, Alex Kurtzman ressort la momie de son tombeau pour en faire un reboot et introduire le Dark Universe qui comprendra notamment Dracula, Frankenstein, l’homme invisible… Alors que le film était annoncé comme le grand film qui lancerait enfin le Dark Universe, La Momie (en plus de s’être fait atomisée par la critique) n’attire pas tellement les foules. Une chose est certaine, Alex Kurtzman aurait mieux fait de laisser la momie là où elle était et de ne surtout pas y toucher.

Rien de neuf sous le soleil égyptien

En se lançant dans une énième super-production hollywoodienne qui a mis plus de moyens dans les effets spéciaux que dans le scénario, Universal nous offre sur un plateau d’argent un film totalement indigeste et d’un ennui où même les momies bailleraient. D’ailleurs le seul atout du film, c’est-à-dire Sofia Boutella, n’est pas utilisé à sa juste valeur. Le réalisateur justifie son choix en expliquant qu’il voulait rendre l’ennemi plus humain et que le spectateur ai de l’empathie pour elle. Soyons honnêtes, on s’en fout totalement d’avoir de la compassion pour elle. Nous ce qu’on veut c’est qu’elle se venge, qu’elle tue, bref qu’elle fasse son boulot quoi. Au lieu de ça cette actrice formidable hérite d’un rôle creux qui n’a d’intérêt que son interprétation. Quand à l’utilité de Tom Cruise on ne s’attardera pas sur ce sujet, à part que sur l’affiche du film La Momie la seule chose qu’on voit… c’est Tom Cruise. Ca vous donne déjà un petit aperçu.

Le film quant à lui contient beaucoup d’incohérences notamment sur sa fin qui relève plus du happy end de film romantique que de film d’aventure. Niveau effets spéciaux c’est du vu et revu et c’est tout sauf impressionnant. Le film qui se classe aussi dans la catégorie « Epouvante » nous prouve qu’il ne suffit pas de quelques jump scares prévisibles pour en faire un film d’horreur convenable.

En voyant ce que vient de donner La Momie il y a de quoi avoir peur pour la suite. Universal cède à la facilité avec un blockbuster américain convenu et ennuyeux. Comme quoi il vaut mieux laisser certains cadavres au placard.

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

On commence l’actu ciné avec la troisième bande-annonce du prochain film de Luc Besson, la triste disparition de Roger Moore ex James Bond, un film de « l’univers Frankenstein » avec Javier Bardem et Johnny Depp, Schwarzenegger dans un prochain Terminator signé James Cameron et un Top Gun 2 dans les tuyaux.

 

 

Luc Besson nous invite au voyage

Résultat de recherche d'images pour "affiche valérian"

La dernière bande-annonce de Valérian et la cité des mille planètes a été dévoilée et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle vend du rêve. Le temps de d’une courte vidéo  on se retrouve en immersion dans un univers aux images bluffantes et aux allures fantastiques. Cette adaptation signée Luc Besson est attendue en salles dès le 26 juillet avec Dane DaHaan (Valérian) et Cara Delevingne (Laureline) en tête d’affiche.

 

Nos hommages Mr. Bond !

Roger Moore souhaiterait faire un caméo dans un prochain James Bond

Il nous a quitté cette semaine ! En effet l’acteur britannique vient de décéder à l’age de 83, une triste nouvelle pour celui qui a notamment interprété l’agent secret James Bond alias 007 entre 1973 et 1985. Mais sa carrière ne se résume pas seulement à ce rôle. Ainsi il a d’abord acquis sa notoriété dans des séries avec notamment Ivanhoé en 1958 et surtout la série Amicalement votre en 1971.

C’est fort de ces expériences qu’il incarnera le célèbre agent le temps de 7 longs métrages. S’en suivra d’autres rôles au cinéma jusqu’en 2001 où il décidera de tirer sa référence. Il fera néanmoins quelques apparitions devant la caméra.  Sa dernière apparition remonte à 2013, dans Incompatibles de Paolo Cedolin Petrin, où il joue son propre rôle. Roger Moore à jamais dans la légende !

Des monstres sacrés

Dark Universe

Javier Bardem et Johnny Depp rejoignent la Dark Universe qui est constituée d’acteurs sous contrats avec Universal et qui incarneront des « montres » célèbres (Dracula, Frankenstein etc…). Javier Bardem apparaîtra prochainement sous les traits de Frankenstein et Johnny Depp sera l’Homme Invisible au sein du prochain film La Fiancée de Frankenstein realisé par Bill Condon. Pour l’heure on ne sait toujours pas l’actrice  choisie pour incarner l’héroïne du film. Mais avant cela il y a la sortie imminente de La Momie (le premier film de la Dark Universe) personnifiée par Sofia Boutella et du héros du film campé par Tom Cruise le 14 juin.

He’ll be back !

Terminator Genisys

Du nouveau concernant un prochain Terminator. En effet, à l’occasion du Festival de Cannes, Arnold Schwarzenegger a déclaré que le projet était en bonne voie et confirme sa présence dans le film. Cette déclaration fait suite à une rencontre entre l’acteur et le producteur James Cameron, détenteur d’une partie des droits du film à compter de 2019. En janvier dernier Deadline parlait d’un rôle de « parrain » (J. Cameron) ,et assurait que le film serait à la fois un « reboot » et une « conclusion » à la saga. Affaire à suivre.

Une suite dans l’air

Top Gun 2

Tom Cruise a déclaré lors d’une interview à la télé australienne le tournage d’une suite au célèbre film Top Gun dès l’année prochaine. En 2015 le producteur David Ellison avait confirmé le projet et avait donné quelques infos  »  Dans le nouveau film, on explorera la fin d’une ère pour le combat aérien et les pilotes de chasse, et ce que cette culture représente aujourd’hui ». Pour le moment nous ne savons pas qui sera en charge de la réalisation.

A dimanche prochain pour votre dose d’actu hebdomadaire !!

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

On commence le tour de l’actu avec la première et très très attendue bande-annonce du prochain Star Wars et une info concernant la saga, puis on s’intéressera aux premières images de Thor 3, à l’arrivée de Jude Law au casting des Animaux Fantastiques et les dernières infos sur le prochain Festival de Cannes.

 

Il est là le bonheur !

Elle était super attendue et apparemment elle n’a pas déçue ! En effet la première bande-annonce de Star Wars : Les Derniers Jedi vient d’être publiée à l’occasion de la Star Wars Celebration. Celle-ci est d’ailleurs très efficace et tend à confirmer la place importante de Rey dans le film. Les fondamentaux qui font le succès de la saga seront bien présent au vu de ces premières images. A découvrir d’urgence ! Ensuite il faudra s’armer de patience jusqu’au mois de Décembre pour voir le film.

Hommage à Carrie Fisher

Cette convention Star Wars était aussi l’occasion de rendre hommage à l’actrice emblématique de la saga, Carrie Fisher, décédée fin 2016. Etaient notamment réunis pour l’événement  Georges Lucas, Marc Hamill, Harrison Ford et surtout Billie la fille de la défunte. Une vidéo d’hommage a été présentée lors de cette conférence.

Si j’avais un marteau… !

Voici la première bande-annonce de Thor : Ragnorak ! Celle-ci est plutôt rythmée avec un certain humour appréciable et le tout sous un fond de Led Zeppelin très connue. Dans cet opus le héros sera bien malmenée et au final il devra tout faire pour éloigner le danger qui menace Asgard. Sortie prévue le 25 octobre.

Impossible n’est pas français !

Tom Cruise en tournage de M:I 6 à Paris

Pour le sixième volet de Mission Impossible Tom Cruise et l’équipe de tournage ont tournés ces derniers jours des scènes du film à Paris. Ainsi on a pu notamment apercevoir le 12 Avril une scène de cascade à moto ou encore une scène d’hélicoptère au-dessus de Bercy quelques jours plus tôt. 35 jours de tournage sont prévus à Paris pour une sortie annoncée le 27 juillet 2018.

Voir l'image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

Jude Law incarnera Dumbledore

Jude Law Dumbledore

Jude Law a été choisi pour jouer le rôle d’Albus Dumbledore dans Les Animaux Fantastiques 2. Il incarnera le célèbre sorcier bien avant qu’il ne devienne le directeur de Poudlard. Il donnera ainsi la réplique à Johnny Depp qui lui se glissera dans la peau du meilleur ami de Dumbledore c’est-à-dire Grindelwald. La relation entre les deux hommes sera au cœur du film prévu pour 14 novembre 2018.

La course à la Palme d’Or

Cannes 2017 nominations

Dans un mois aura lieu le Festival de Cannes où de nombreux films vont être projetés et plusieurs films récompensés dans différentes catégorie. On s’intéresse particulièrement aux films en compétition pour la Palme d’or, en voici donc la liste :

En Compétition :
Loveless, d’Andrey Zvyagintsev
Good Time, de Benny Safdie et Josh Safdie
You Were Never Really Here, de Lynne Ramsay
L’Amant double, de François Ozon
Jupiter’s Moon, de Kornel Mandruczo
A Gentle Creature, de Sergei Loznitsa
Mise à mort du cerf sacré, de Yorgos Lanthimos
Radiance, de Naomi Kawase
The Day After, de Hong Sangsoo

Le Redoutable, de Michel Hazanavicius

Wonderstruck, de Todd Haynes

Happy End, de Michael Haneke

Rodin, de Jacques Doillon

Les Proies, de Sofia Coppola

120 Battements par minute, de Robin Campillo

Okja, de Bong Joon-Ho

In The Fade, de Fatih Akin
The Meyerowitz, de Noah Baumbach

Le 70éme Festival de Cannes se déroulera du 17 au 28 Mai. Pedro Almodovar en sera le Président du jury et Jessica Chastain fera partie de ce même jury.

A bientôt pour d’autres news !

[ACTU] Ce qu’il faut retenir de l’actualité ciné cette semaine

Au sommaire, un nouveau record pour le « trailer » de Ça, une menace qui pèse sur un éventuel Expendables 4, des nouvelles images de La Momie, Michael Keaton dans Dumbo, un film militant  d’Al Gore sur l’écologie qui égratigne Trump et la bonne nouvelle annoncée par Alexandre Astier.

 

Le record d’un clown

Le célèbre téléfilm Ça tiré d’un roman de Stephen King sera cette fois-ci de retour au cinéma. Une bande-annonce a été mise en ligne il y a peu par la Warner et elle vient d’établir un record. En effet la vidéo a été vue 197 millions de fois en seulement 24h et par conséquent il devient le trailer le plus vu en une journée. Le record était précédemment détenu par la bande-annonce de Fast & Furious 8. Il faudra patienter jusqu’au 30 septembre pour voir le film.

 

Stallone et Schwarzenegger incertains

Expendables 4

Le ciel semble s’assombrir pour l’avenir de la franchise Expendables ! En effet il semblerait que Sylverster Stallone ne devrait pas participer au quatrième volet pour des désaccords avec le patron du studio Nu Image/Millennium. Les principaux désaccords concerne la nomination du réalisateur à la tête du film et certains éléments du script. Une information importante car l’acteur était le héros du film et avait réalisé le premier épisode (et co-écrit les deux suites). Mais ce n’est pas tout puisque Arnold Schwarzenegger  ne semble pas vouloir conserver son rôle si l’interprète de Barney Ross n’est pas de la partie et il s’interroge également sur l’intérêt du script à venir.

La Momie au cœur de la bande-annonce

Universal vient de publier un trailer assez spectaculaire du prochain film La Momie ! On y aperçoit essentiellement le « monstre » campé par Sofia Boutella ( Kingsman et Star Trek Into Darkness) mais aussi le héros incarné par Tom Cruise. Le film sera modérément sombre avec de nombreuses scènes de destructions et de combats dans différents lieux géographiques. A noter que la scène du crash d’avion a été tournée dans un avion à gravité 0 créant un effet d’apesanteur. Elle a nécessitée 2 jours de tournage. Sortie le 14 Juin.

Nouvelle collaboration

Michael Keaton retrouve Tim Burton pour Dumbo

Après La Belle et La Bête, Disney prépare activement l’adaptation live de Dumbo le célèbre éléphant. Tim Burton en sera le réalisateur et on retrouvera notamment au casting Eva Green, Colin Farrell et Danny DeVito. Mais on apprend surtout que Michael Keaton devrait rejoindre l’équipe du film et joué le rôle du méchant propriétaire du cirque. L’acteur a déjà travaillé avec Tim Burton pour Beetlejuice (1988) ou encore Batman (1989 et 1992). Michael Keaton sera également présent dans Spider-man : Homecoming.

Trump au coeur du fléau écologique

Lors du dernier CinemaCon de Los Angeles Al Gore a présenté la bande-annonce de Une vérité qui dérange 2, un documentaire engagé sur les désastres du réchauffement climatique. Pour ce nouveau film l’administration Trump est pris pour cible  puisque le film débute sur un discours virulent et climato-sceptique du nouveau président américain. S’en suit un défilé d’images décrédibilisant ce discours. Al Gore passe en mode combat comme le confirme la dernière phrase du trailer « Fight like your life depends on it ».

Tournage imminent

kaamelott-alexandre-astier

Pour finir un peu de cinéma français avec une information confirmée par Alexandre Astier concernant l’adaptation cinématographique de sa série Kaamelott. En effet il a déclaré dans le Gros Journal que le scénario et le casting sont bouclés, et le tournage sera entamé prochainement. Le film sera une trilogie et comptera un budget de 15 millions d’euros.

D’autres news Dimanche prochain !