Tralala : Trois petits tours et puis s’en va

Tralala est un chanteur mélancolique qui erre dans les rues de Paris avec sa guitare électrique pour chanter à qui veut l’écouter. Après une énième déconvenue, il tombe sur une mystérieuse jeune femme vêtue d’une cape. Une rencontre fugace qui change sa vie, lui qui décide de partir à Lourdes pour retrouver cette femme dont il est tombé amoureux. Là-bas, il la retrouve mais elle a déjà oublié qui il était. À la place, il tombe sur une sexagénaire persuadée que Tralala est son fils Pat, disparu depuis 20 ans alors qu’il partait pour les États-Unis. N’osant pas lui dire la vérité, il décide d’endosser le rôle de ce Pat, de faire connaissance avec cette nouvelle famille et peut-être même d’y trouver quelque chose de plus grand encore.

Lire la suite de « Tralala : Trois petits tours et puis s’en va »

Rétrospective Terry Gilliam #5 : Les dernières envolées imaginaires

Après une trilogie de films qui confère autant admiration, dégoût, et entre-deux révoltant, Gilliam cherche tant à se renouveler, renouant avec de nouveaux liens passés, qu’à clore des boucles entamées depuis bien trop longtemps. En témoigne son ultime diptyque, qui fait autant référence à Brazil qu’à Münchhausen, accompagné d’un affront direct à ce système qui l’a éreinté de tous bords.

Lire la suite de « Rétrospective Terry Gilliam #5 : Les dernières envolées imaginaires »

La vraie famille : Blood or Bond

Ayant grandi dans un foyer qui a proposé ses services comme famille d’accueil pour de nombreux enfants en difficulté, Fabien Gorgeart a toujours considéré la famille comme une pluralité, qui se crée par des liens complexes, où des frères et sœurs peuvent survenir pour un laps de temps plus ou moins long, agrandissant le cercle des proches. Ces familles qui accueillent régulièrement des membres qui ne sont pas les leurs mais le deviennent par éducation commune l’inspirent pour La vraie famille. Présenté en compétition au festival d’Angoulême, ce récit semi auto-biographique trouve grâce aux yeux du public.

Lire la suite de « La vraie famille : Blood or Bond »

Da 5 Bloods ou Spike Lee dépassé par ses intentions

Deux ans après Blackkklansman, film fort et engagé, récompensé à Cannes et aux Oscars, Spike Lee nous livre son nouveau « joint ». Hasard du calendrier, le contexte socio-politique vient donner une saveur particulière à ce nouveau Netflix Original, d’un auteur reconnu pour ses prises de positions farouches en faveur de la communauté noire. Pourtant, s’il est une chose que ce film semble confirmer, c’est que la filmographie récente du cinéaste est sérieusement en dents de scie.

Lire la suite de « Da 5 Bloods ou Spike Lee dépassé par ses intentions »