Ma vie avec Xavier Dolan

Aucun trailer, aucune image, aucun dialogue, aucune interview de Xavier Dolan pour ce film… C’est ainsi que je suis allée découvrir le dernier long-métrage de Xavier Dolan : Ma vie avec John F. Donovan. Xavier Dolan et moi c’est une longue histoire d’amour. Une très belle histoire d’amour.  J’hésitais véritablement à écrire cet article et à l’heure où je tape tout en buvant ma canette d’Ice Tea, je ne sais pas encore la tournure que prendra ce texte mais j’avais ce besoin de parler de son dernier film, mais aussi son écho au reste de sa filmographie bref… vous aurez de la lecture.

Lire la suite de « Ma vie avec Xavier Dolan »

[FOCUS] Xavier Dolan : 28 ans, bourré de talent, que demander de plus ?

28 printemps et un CV long comme plusieurs bras ou comme le bras d’Hagrid au choix. Xavier Dolan s’est fait une jolie place dans le coeur des français qui lui ont d’ailleurs décerné plusieurs César il y a quelques semaines. Adorés par certains, détestés par d’autres, dans tout les cas le jeune canadien ne laisse personne indifférent. Aujourd’hui, celui qui prépare son septième long-métrage alors que tu essaies encore de trouver un sens à ta vie souffle sa 28e bougie et pour l’occasion, OnSeFaitUnCine recense 28 choses qu’on adore chez lui.

  1. Sa tête de surpris à chaque fois qu’il gagne un prix alors qu’on savait pertinemment qu’il gagnerait

Dolan 2

2. Quand il fait l’ingénieur son

Dolan 3

 

3. Ses grimaces

Dolan 4

4. Il est sexy avec des lunettes

5f2b8c9b40224ec80aef82ccb51b9bd6

5. Il est ami avec Jessica Chastain et ça c’est classe

b19be67ef10741aa2fc5cb8851211d53

6. Il a réalisé le clip Hello d’Adèle (et ça c’est encore plus classe)

de9ad98a5f1ade296c68b3e5ccfe2d05

7. Sa façon de manger très distinguée

Dolan 5

8. Il reste beau même avec des oreilles de Mickey sur la tête

2fc34444fc3b726d44e18aa645e329e8

9. C’est grâce à lui qu’on a découvert Niels Shneider

tumblr_nqm42jvygF1us8txeo1_500

10. Déjà enfant il avait l’attitude

tumblr_mtsxrwvC7V1qa77x4o1_500

11. Il imite très bien le poisson

tumblr_nczjtkfY7K1rm8kcso1_500

12. Sa façon de danser sur du Céline Dion

Dolan 6

13. Il a le cheveu rebelle et nous on trouve ça sexy

8675cf3993f88c2dc9b958fe774cdf5b

14. Sa bonne humeur

Dolan 7

15. Son haussement de sourcils

tumblr_ngzgedjcvY1rnob7ao3_250

16. Ses discours plus inspirants que ceux de Ghandi 

17. Quand il fait le rat c’est mignon aussi du coup ça nous énerve

tumblr_n3bzckLHH71qa77x4o1_400

18. Parce qu’on aimerait bien cuisiner avec lui

tumblr_nsq6irUNjn1qkn1eho1_250

19. Son air d’enfant adorable lorsqu’il reçoit un prix 

C5gjyDYWcAEDW9I

20. Quand il découvre de nouveaux mots

tumblr_ndsc2qiPLd1r4ccyio4_r1_250tumblr_ndsc2qiPLd1r4ccyio5_r1_250tumblr_ndsc2qiPLd1r4ccyio6_r1_250

21. Quand il boude il est mignon

tumblr_nodc6s9CXC1tsuu27o1_500

22. Quand il est gêné il est mignon

tumblr_ndsiutUbHW1r79dm6o3_250tumblr_ndsiutUbHW1r79dm6o4_250

23. Quand il est ringard il est… non en fait

tumblr_nc8qowskLG1sfd91jo3_400

24. Il est prêt pour Danse avec les stars

tumblr_n8qg0efo4e1r79dm6o1_250

25. Il aime Dylan O’Brien

CspX3umWYAA07h6

26. Il n’a pas encore compris l’utilisation du micro

tumblr_nldfdllIBw1r6u2awo4_r2_250

27. Xavier Dolan est un drôle d’animal dont le fonctionne reste encore flou

tumblr_nfia9tbuOi1rm8kcso2_r1_250tumblr_nfia9tbuOi1rm8kcso1_250

 

 

 

 

 

 

28. Parce que j’ai eu une photo avec lui évidemment ❤ 

IMG_1035

Bref, joyeux anniversaire Xavier et continue de nous faire rêver et rire comme tu le fais si bien !

[FOCUS] César 2017 : Le sacre d’Isabelle Huppert, Divines et Xavier Dolan triomphent

Ce week-end est placé sous le signe du cinéma et des récompenses. Alors que dans la nuit de dimanche à lundi se déroulera la cérémonie des Oscars, ce soir c’était à notre tour avec la 42e cérémonie des César.

Une cérémonie haute en couleurs avec comme maître de cérémonie l’excellent Jérôme Commandeur qui a su parfaitement reprendre les rennes après la prestation de Florence Foresti l’année dernière. Au programme, un César d’honneur pour George Clooney, une sublime standing ovation pour monsieur Jean-Paul Belmondo et le sacre d’Isabelle Huppert à qui tout sourit puisqu’elle remporte sans surprise le César de la meilleure actrice. Après le Golden Globes et le César, il ne lui manque plus que l’Oscar ! Divines repart avec trois prix dont le prestigieux meilleur premier film tandis que Xavier Dolan repart avec les César de meilleur montage et meilleur réalisateur.

Le palmarès complet ci-dessous :

César du Meilleur filmElle de Paul Verhoeven

César du Meilleur réalisateur : Xavier Dolan pour Juste la fin du monde

César de la Meilleure actrice : Isabelle Huppert pour Elle

César du Meilleur acteur : Gaspard Ulliel pour Juste la fin du monde

César de la Meilleure actrice dans un second rôle : Déborah Lukumuena pour Divines

 Déborah Lukumuena

César du Meilleur acteur dans un second rôle : James Thierrée pour Chocolat

César du Meilleur espoir féminin : Oulaya Amamra pour Divines

César du Meilleur espoir masculin : Niels Schneider pour Diamant Noir

César du Meilleur scénario original : L’Effet Aquatique de Solveig Anspach

 « L’effet Aquatique »

César de la Meilleure adaptationMa vie de Courgette de Claude Barras

César du Meilleur film étrangerMoi, Daniel Blake de Ken Loach

César du Meilleur premier filmDivines de Houda Benyamina

César du Meilleur film d’animationMa vie de courgette de Claude Barras

César de la Meilleure musique : Ibrahim Malouf pour Dans les forêts de Sibérie

César de la Meilleure photographieFrantz

César du Meilleur montageJuste la fin du monde

César des Meilleurs costumesLa Danseuse

César des Meilleurs décorsChocolat

César du Meilleur sonL’odyssée

César du Meilleur court-métrageMaman(s) et Vers la tendresse

César du Meilleur court-métrage d’animationCelui qui a deux âmes

César du Meilleur documentaireMerci patron !

[CRITIQUE] Juste La Fin Du Monde : Une tornade émotionnelle dont on n’en sort pas indemne

081608-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme chaque année, on attend fébrilement la sortie du nouveau film de Xavier Dolan, le réalisateur québécois  qui est bien loin de laisser la critique indifférente. Adulé ou détesté, il n’aura jamais autant fait parlé de lui que cette année. Mais trêve de bavardage, il est temps de parler de son nouveau film Juste La Fin Du Monde, adaptation de la pièce de théâtre de Jean-Luc Lagarce ou quand un écrivain retourne dans sa famille après 12 ans d’absence pour leur annoncer sa mort prochaine. Des retrouvailles familiales entre incompréhensions, non-dits, querelles et joutes verbales.

Un casting parfait

Alors oui on a beaucoup parlé de « casting 5 étoiles » et il est vrai que ce huit-clos familial réunit la crème de la crème des acteurs et actrices français mais loin de vouloir faire un coup marketing, Xavier Dolan réunit là tout simplement les acteurs qui étaient fait pour ces rôles comme s’ils avaient été écrits pour eux. Gaspard Ulliel tout en justesse et en retenue face à une famille qui lui est finalement inconnue. Sa soeur Suzanne brille de jeunesse, d’insouciance et de rébellion. Dire que ce rôle m’a même réconcilié avec Léa Seydoux c’est pour dire !

Au milieu de ça il y a Antoine, le grand frère de Louis, désabusé et constamment en colère. Sans concessions, ni pincettes, il mène la vie dure à sa famille et même à sa femme jouée par Marion Cotillard qui a peut-être le rôle le plus discret du film mais qui se rapproche le plus de Louis (la dernière scène entre Louis et Catherine est parfaite, sans aucune parole, juste des gestes) et enfin Nathalie Baye, maquillage outrancier tout comme sa personnalité haute en couleur se dévoile subliment dans son tête-à-tête avec son fils.

Un quintet qui se complète parfaitement dans leurs imperfections et dans leurs caractères pour former un tout qui donne un souffle incroyable à cette adaptation.

Une tragédie familiale déchirante

Pour ceux qui connaissent les films de Xavier Dolan, la famille et les querelles familiales sont un sujet récurrent dans ses oeuvres. Déjà mises brillamment en scène dans le sublime Mommy, le réalisateur réitère et nous prouve une nouvelle fois son génie dans Juste La Fin Du Monde. Outre les dialogues tout en murmures, bafouillages et silences (merci jean-Luc Lagarce pour cette pièce d’exception d’ailleurs au passage), Xavier Dolan sait, et a toujours su, filmer comme personne d’autres. Chez lui l’émotion, l’amour ou la colère peuvent passer par un seul plan, par un seul regard, par un seul geste.

Les joutes verbales entre les différents protagonistes sont violente et prennent aux tripes. Les gros plans mettent l’accent sur chaque petit détail de chaque personnage et les non-dits deviennent évidents aux yeux des spectateurs. On connait Dolan pour son amour du détail et ça se ressent à chaque instant, encore une fois la scène finale est probablement la  scène la plus belle, la plus intense et aussi la plus violente sur le plan psychologique.

Xavier Dolan réhabilite la vraie bonne musique

Et que serait un bon film de Xavier Dolan sans une photographie impeccable et une bande-son digne de ce nom ? D’ailleurs la musique a toujours pris une part importante dans ses films et apporte ce petit truc en plus qui vous fera rire, danser ou pleurer. Après nous avoir réhabilité Céline Dion et son tube On ne change pas dans Mommy (qui est d’ailleurs devenue pendant un temps ma sonnerie de réveil), c’est au tour du groupe (qui fût très éphémère avouons-le) O-Zone et son tube Dragosta Din Tei d’avoir son heure de gloire et je dis MERCI !

Enfin quelqu’un qui reconnait ce titre à sa juste valeur et cette petite séance d’aérobic aurait presque fait danser la salle toute entière, rendant presque cette chanson poétique c’est pour dire ! Bien évidemment ils ne sont pas les seuls sur la bande-son, d’autres pointures et valeurs sûres les accompagnant comme Moby, Blink 182 ou encore Lost Frequencies. Un régal pour nos oreilles !

Je m’attendais à beaucoup de choses avec ce film mais certainement pas cette tornade d’émotions qui vous happe dès le début pour vous laisser à la fin en larmes, subjugué, bref sur le cul, comme toujours avec Xavier Dolan. Parce qu’à 27 ans, celui qui essuie une pluie de critiques injustifiées (oui j’aime Xavier Dolan et alors ?) est doté d’une sensibilité hors-du-commun qui s’exprime dans des films qui vous retournent littéralement. Préparez-vous, notre génie québécois préféré est de retour !

P.S : Xavier si tu passes par là, (quoi ? J’ai le droit de rêver non ?) sache que la prochaine fois que j’écrirai un article sur toi, je serai journaliste et je t’interviewerai, je me le promets !

Ma note : ★★★★★

Vu au cinéma : Mommy

166201

OUI IL EST ENFIN LÀ ! Je l’attends depuis le mois de mai, depuis ce fameux Festival de Cannes où Xavier Dolan a reçu le Prix du jury ex-aequo pour Mommy. Mommy est le nouveau film de Dolan, véritable virtuose du cinéma.  Dans ce nouveau chef-d’oeuvre, Xavier Dolan raconte la relation entre une mère et son fils son fils atteint du TDAH. Entre amour et haine, ils essaient de s’en sortir et grâce à l’aide de leur mystérieuse voisine Kyla, une once d’espoir semble se dessiner.

Lire la suite de « Vu au cinéma : Mommy »

Vu au cinéma : Tom à la ferme

tom-a-la-ferme-onesheet_fre_hr

Réalisé par : Xavier Dolan
Avec : Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Lise Roy…
Genre : Thriller

Le Spitch : Un jeune publicitaire voyage jusqu’au fin fond de la campagne pour des funérailles et constate que personne n’y connaît son nom ni la nature de sa relation avec le défunt. Lorsque le frère aîné de celui-ci lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille, une relation toxique s’amorce bientôt pour ne s’arrêter que lorsque la vérité éclatera enfin, quelles qu’en soient les conséquences.

Lire la suite de « Vu au cinéma : Tom à la ferme »