Kiki La Petite Sorcière : Rêve ta vie en couleurs

Toujours dans notre rétrospective Ghibli (qui à ce rythme ne sera pas terminée à la fin de l’année, on espère vivement que Netflix en garde les droits un bon moment sinon vous on vous en suscitera l’envie quand ils ne seront plus disponibles), et toujours dans le cadre des œuvres de ce cher Hayao Miyazaki, nouvelle capsule de douceur avec Kiki La Petite Sorcière. À l’instar de Mon Voisin Totoro, le film est axé vers les tous petits, mais les plus grands peuvent également tomber sous ce charme sans failles.

Continuer de lire « Kiki La Petite Sorcière : Rêve ta vie en couleurs »

Mon Voisin Totoro : Introspection mystique

On continue notre focus sur les studios Ghibli, toujours avec une œuvre du grand Hayao Miyazaki. Ceux qui ont voyagé dans les contrées nippones ont pu remarquer que dans chaque magasin de souvenirs, voire dans énormément de lieux publics en décoration, on peut observer la figure de ce « Totoro » partout. Grande créature touffue à qui l’on a immédiatement envie de faire un câlin, il active la même fibre nostalgique dans le cœur de celles et ceux qui le croisent. Film d’animation culte, tant dans leurs contrées que les nôtres, Mon Voisin Totoro est devenu rapidement un symbole japonais indéniable, qui se mêle à leur culture traditionnelle avec brio.

Continuer de lire « Mon Voisin Totoro : Introspection mystique »

Le Château Dans Le Ciel : bien avant l’ambulant, le rêve éveillé

Ghibli. Un nom qui résonne dans le cœur de tous les enfants de 30 et 40 ans (voire plus, voire moins !), eux qui ont grandi avec les métrages du studio d’animation, vécu ces émotions avec panache, et vouent à leurs auteurs un culte bien mérité. Maintenant que Netflix s’apprête à proposer, par arrivées progressives, l’intégralité du catalogue sur sa plate-forme, on s’est donné pour mission de vous sélectionner un florilège pour vous inciter à vous jeter sur ces merveilles qui ne vous quitteront plus. 

Continuer de lire « Le Château Dans Le Ciel : bien avant l’ambulant, le rêve éveillé »

Violet Evergarden : La puissance des mots

Avant d’être une série à succès sur Netflix, Violet Evergarden est avant tout une série de light novel japonais écrite par Kana Akatsuki qui est par la suit adaptée à l’écran par Kyoto Animation. D’abord prévu pour une sortie en VOD, c’est grâce au distributeur français Eurozoom que Violet Evegarden : Éternité et la poupée de souvenirs automatiques a le droit à une sortie exclusive sur grand écran. L’occasion de donner une toute nouvelle dimension à une série qui relève de l’orfèvre.

Continuer de lire « Violet Evergarden : La puissance des mots »

Les enfants du temps : mécanisme rouillé

S’il y a bien une grosse attente en ce début d’année 2020, c’est bien le nouveau film de Makoto Shinkai. Celui qui nous avait bouleversé fin 2016 avec son merveilleux Your Name revient avec Les enfants du temps (Weathering with you en VO). Une nouvelle romance au cœur d’un Tokyo constamment sous la pluie. Les premières images laissaient présager une petite merveille, mais force est de constater – à grands regrets – que le réalisateur commence à s’essouffler.

Continuer de lire « Les enfants du temps : mécanisme rouillé »

[ANNECY 2019] Ville Neuve : Valse à deux temps

Pour la première année, le plus beau des festivals aka le Festival d’Annecy a inauguré une nouvelle catégorie : Contrechamps. Une délicieuse sélection aux choix éclectiques qui montre une volonté de dévoiler une autre facette du film d’animation. Parmi cette sélection, le film de Félix Dufour-Laperrière (dont l’interview est à retrouver ici) Ville Neuve apparaît comme une véritable oeuvre expérimentale, peut-être difficile d’accès mais incroyablement poétique, liant intime et universel dans une valse sur deux temps.

Continuer de lire « [ANNECY 2019] Ville Neuve : Valse à deux temps »

Toy Story 4 : A Woody story

Juillet 2010, Pixar laisse un public en totale PLS avec Toy Story 3. Une page qui se tourne, un passage de flambeau qui n’a laissé personne indemne, des kilos de mouchoirs utilisés et une saga qu’on pensait fini. Pourtant les studios Pixar nous ont sorti de leur chapeau le 6 novembre 2014 qu’un quatrième opus était en route. Cinq ans plus tard, Toy Story 4 voit le jour. Alors opus dispensable ou non ?

Continuer de lire « Toy Story 4 : A Woody story »

[ANNECY 2019] Les Hirondelles de Kaboul : Nid douillet

À l’heure où Annecy se posait de vraies questions concernant la place de la femme dans le monde de l’animation, il était plus que bienvenue de voir le film de Zabou Breitman et et Éléa Gobbé-Mévellec en compétition. Une adaptation d’un roman dans lequel on suit le destin de Mohsen et Zunaira au coeur d’un Kaboul en ruines dirigé par les Talibans. La comparaison avec Parvana se fait forcément et force est de constater que le film rate le coche alors qu’il aurait pu être un véritable brûlot féministe.

Continuer de lire « [ANNECY 2019] Les Hirondelles de Kaboul : Nid douillet »

[ANNECY 2019] Buñuel après l’Âge d’Or : Renaissance

Présenté en compétition officielle, Buñuel après l’Âge d’Or revient sur toute la période post L’Âge d’or alors que le cinéaste Luis Buñuel traverse une mauvaise passe. Un objet filmique doublement récompensé lors de la cérémonie de clôture et un double hommage au cinéma et au cinéaste. 

Continuer de lire « [ANNECY 2019] Buñuel après l’Âge d’Or : Renaissance »

Rencontre avec Jérémy Clapin, réalisateur de « J’ai perdu mon corps »

C’était la sensation du Festival de Cannes, c’est devenu celle aussi du Festival d’Annecy. Pour son premier long-métrage J’ai perdu mon corps, Jérémy Clapin marque d’une empreinte déjà forte le cinéma d’animation français avec une oeuvre coup de poing, poétique, mélangeant les genres et les techniques avec une dextérité sidérante. On a rencontré le réalisateur à Annecy pour discuter de son film et de l’état du film d’animation en France.

Continuer de lire « Rencontre avec Jérémy Clapin, réalisateur de « J’ai perdu mon corps » »