Avengers Endgame : Avengers Assemble

Le 30 avril 2008, Marvel débarquait sur nos grands écrans avec la première pierre de ce qui allait devenir l’une des franchises les plus populaires et ancrées dans la pop culture. Quasiment onze ans plus tard, c’est tout un pan d’une histoire qui prend fin avec Avengers : Endgame. 21 films plus tard, une pléthore de personnages plus emblématiques les uns que les autres et un climax posant d’énormes enjeux dans Avengers : Infinity War, il est temps de savoir enfin si nos Avengers  vont réussir à inverser le sort (enfin surtout comment) et si tous ceux qui sont partis en poussières reviendront (ou resteront poussières).

Lire la suite de « Avengers Endgame : Avengers Assemble »

Les Crevettes Pailletées : Ils vont nous faire craquer, ce sont les Crevettes Pailletées !

Il a crée la sensation au dernier Festival de l’Alpe d’Huez, Les Crevettes Pailletées est actuellement en pleine tournée promotionnelle à travers toute la France. Avant de vous dévoiler une série d’interviews avec une partie du casting, on revient sur l’un des films les plus inattendus et les plus surprenants de ce cru 2019. Une comédie incroyablement bienveillante, drôle et bien écrite qui réussit le double pari de mettre en avant une communauté sportive peu (voire pas) représentée à l’écran en plus d’être une véritable film de potes. 

Lire la suite de « Les Crevettes Pailletées : Ils vont nous faire craquer, ce sont les Crevettes Pailletées ! »

Mais vous êtes fous : Codépendance

Scénariste qui avait déjà fait ses preuves avec La French, HHhH et Ami-Ami, Audrey Diwan passe désormais derrière la caméra pour son premier long-métrage. Et pour un premier essai la jeune femme, qui était autrefois journaliste, s’est entouré de valeurs sûres du cinéma français avec Pio Marmaï et Céline Sallette. S’appuyant sur un fait divers, Mais vous êtes fous dessine avec intelligence les rapports de dépendance dans un couple plongé en pleine tourmente. 

Lire la suite de « Mais vous êtes fous : Codépendance »

Liz et l’oiseau bleu : La mélodie du bonheur

Huit mois après nous avoir complètement chamboulés avec Silent Voice – un puissant drame sur le harcèlement scolaire -, la réalisatrice Naoko Yamada nous revient en grande forme – pour notre plus grand plaisir – et avec la même équipe que pour Silent Voice à savoir le producteur et le compositeur – pour notre plus grand plaisir bis – pour nous offrir Liz & l’oiseau bleu, chronique d’une amitié mise à rude épreuve entre la fin du lycée et rivalité musicale.

Lire la suite de « Liz et l’oiseau bleu : La mélodie du bonheur »

Tanguy, le retour : Bah on s’en fout en fait (et c’est raciste)

Le premier opus Tanguy n’était déjà pas nécessaire au cinéma français mais il est clair que le deuxième opus l’est encore moins. Seize ans après avoir quitté le foyer familial, Tanguy revient plus déprimé que jamais après que sa femme l’ai quitté. Retour au bercail pour le bonhomme qui est accompagné de sa fille adolescente. Ce que les parents de Tanguy ne savent pas encore c’est que leur fils n’est clairement pas décidé à quitter le cocon familial si plaisant. La hache de guerre est déterrée… pour notre plus grand malheur.

Lire la suite de « Tanguy, le retour : Bah on s’en fout en fait (et c’est raciste) »

Alex, le destin d’un roi : Chevaliers miniatures

La légende du roi Arthur est un puit sans fond pour l’industrie cinématographique qui prend un malin plaisir à nous l’adapter régulièrement. La dernière en date est signée Guy Ritchie avec Charlie Hunnam en tête d’affiche, Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur, un solide film d’action où la patte Guy Ritchie se faisait encore sentir (pas comme dans un certain Aladdin qui sortira prochainement hum). Cette année c’est au tour de Joe Cornish de s’attaquer à la légende dans un conte fun, épique et généreux.

Lire la suite de « Alex, le destin d’un roi : Chevaliers miniatures »

Le vent de la liberté : Vol au-dessus du rideau de fer

Plus adepte de la télévision et de la comédie, le réalisateur Michael Bully Herbig s’est essayé à un nouvel exercice et pas des moindres : celui du drame reposant sur des faits réels et quelle histoire… En 1979, deux familles allemandes de l’Allemagne de l’Est traversent la frontière à bord d’une montgolfière pour rejoindre l’Allemagne de l’Ouest. Une histoire incroyable aussi fabuleuse qu’elle était extrêmement risquée à l’époque. Avec Le vent de la liberté, le réalisateur rend un vibrant hommage au courage – et à la folie – de ces deux familles.

Lire la suite de « Le vent de la liberté : Vol au-dessus du rideau de fer »

Monsieur Link : Laika XXL

On en avait déjà parlé en long et en large dans le dernier numéro de Désolé j’ai ciné (https://www.yumpu.com/fr/document/read/62569124/desole-jai-cine-10/78) mais il est bon de rappeler à quel point les studios Laika on réussit à s’imposer dans le paysage de l’animation cinématographique déjà bien occupé par les mastodons Pixar ou Dreamworks dès 2009 avec Coraline. Entre temps ils nous ont proposé trois autres long-métrages dont le magnifique et poétique Kubo et l’armure magique il y a trois ans. Véritables maîtres de l’art de la stop-motion, les studios Laika assoient un peu plus leur réputation avec leur prochain film Monsieur Link qui est probablement leur projet le plus abouti à ce jour.

Lire la suite de « Monsieur Link : Laika XXL »

Synonymes : Était-elle au repos ?

Il y a souvent des films qu’on avait clairement pas prévu de voir et pourtant, j’ai atterri sans vraiment trop savoir comment dans la salle 22 de l’UGC des Halles (mon repaire, mon spot, mon QG, ma résidence secondaire) pour Synonymes. L’affiche est attrayante, le résumé tout autant même s’il garde une part de mystère, Allociné le classe dans les drames… Pourquoi pas après tout ? Pompon sur la Garonne, le film a reçu l’Ours d’Or du meilleur film au Festival de Berlin cette année alors forcément j’y vais un peu les yeux fermés… Et bien j’aurais mieux fait de les garder fermés mes yeux en effet.

Lire la suite de « Synonymes : Était-elle au repos ? »