Mon nom est clitoris : Tabou, vous avez dit tabou ?

Le climat actuel et les mouvements féministes poussent à une vraie libération de la parole, signe que la nouvelle génération est de plus en plus au courant de ce qui se passe et de ses problématiques inhérentes – même s’il y a encore du travail à effectuer -. Mais qu’en est-il des générations précédentes ?

Continuer de lire « Mon nom est clitoris : Tabou, vous avez dit tabou ? »

Green Boys : Amitié pure

La crise migratoire est un sujet toujours aussi actuel dont découle des avis divergents et des réactions souvent virulentes. Ariane Doublet est une réalisatrice chevronnée qui, depuis ses premiers pas, utilise le documentaire pour mettre en lumière le monde rural, que ce soit les paysans, les vétérinaires ou les ouvriers. Voilà qu’elle franchit ici un nouveau pas en se penchant sur la question de l’intégration des migrants à travers le regard d’Alhassane, un guinéen de 17 ans.

Continuer de lire « Green Boys : Amitié pure »

Crip Camp : Handicapés mais pas que

On continue d’éplucher les catalogues de vos plateformes préférées pour vous dénicher de quoi vous occuper. Et ça tombe bien, Netflix a sorti il y a quelques jours un nouveau documentaire : Crip Camp ou comment un simple camp de vacances a mené à l’une des plus grandes révolutions du 20ème siècle aux États-Unis et permis de se rendre compte à quel point les personnes handicapées sont rapidement exclues de la société.

Continuer de lire « Crip Camp : Handicapés mais pas que »

Botero : Générosité italienne

Des peintres il y en a des millions, des peintres reconnus des milliers mais rares sont les peintres ayant connu le succès de leur vivant. Fernando Botero peut se targuer d’être l’un des rares à, en plus d’avoir une carrière prolifique, être reconnu par le grand public et le monde de l’art comme l’un des plus grands artistes colombiens. Le documentaire Botero retrace ainsi toutes les œuvres mais également les épreuves qui ont jalonné la vie de l’homme désormais âgé de 87 ans et qui n’a pourtant rien perdu de sa gouaille.

Continuer de lire « Botero : Générosité italienne »

Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? : Sois belle et tais-toi

Ce n’est que récemment que la place de la femme dans l’industrie cinématographique commence à réellement intéresser la société et est enfin considéré comme un problème auquel il est plus qu’urgent de trouver une solution. Évidemment les mouvements #MeToo, #BalanceTonPorc, Time’s Up ont ouvert une voie mais cela est-il suffisant ? L’année dernière le Festival de Cannes avait promis plus de parité en signant la charte 50/50, s’engageant à ce que d’ici 2020, la parité entre hommes et femmes soit respectée. Un petit pas pour la femme, un grand pas pour la société ? Pas si sûr et le documentaire Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? nous le rappelle que trop bien.

Continuer de lire « Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? : Sois belle et tais-toi »

Coming Out : Witness me

Avec les réseaux sociaux du type Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat et cie, internet est devenu une véritable vitrine de la jeunesse d’aujourd’hui. Tout le monde poste ce qu’il veut, quand il veut et où il veut. Youtube pullule de vidéos en tout genre où les jeunes racontent de tout et n’importe quoi de leur avis sur x sujet jusqu’à leurs journées à travers des « vlogs ». Les réseaux sociaux et ce besoin de toujours tout montrer peut induire un côté narcissique mais il s’avère que parfois, internet est un moyen de se faire entendre et de se faire accepter. 

Continuer de lire « Coming Out : Witness me »

[CRITIQUE] America : Boulevard of broken dreams

L’Amérique d’aujourd’hui fascine plus que jamais le cinéma. Après Jean-Baptiste Thoret et son We Blew It revenant le lent et douloureux déclin de l’Amérique pour arriver à l’ère Donald Trump, le réalisateur allemand Claus Drexel pose sa caméra dans l’Amérique des laissées pour compte. À quelques semaines de l’élection présidentielle qui allait bouleverser le monde, il est allé à la rencontre de ces rednecks à Seligman, célèbre ville où passe la mythique Route 66 et qui a fait les beaux jours des commerces lorsque le tourisme fonctionnait encore. Abandonnée de tous, Seligman compte une population haute en couleur qui livre face caméra leurs espoirs et leurs convictions. Continuer de lire « [CRITIQUE] America : Boulevard of broken dreams »

[CRITIQUE] L’École de la vie : Entre rires et désillusions

Ils ont tous entre 40 et 50 ans mais sont encore considérés comme des enfants. Anita, Rita, Ricardo et Andrés sont trisomiques, ils sont atteints du syndrome de Down. La réalisatrice Maite Alberdi les a suivi dans leur école au Chili où, en plus d’apprendre à faire de la pâtisserie, ils apprennent petit à petit à devenir autonome. Mais chacun d’entre eux rêve d’être indépendant. Anita et Andrés souhaitent se marier tandis que Ricardo espère économiser assez d’argent pour devenir propriétaire. Continuer de lire « [CRITIQUE] L’École de la vie : Entre rires et désillusions »