Critiques

Mauvaises Herbes : Le cinéma français est entre de bonnes mains

Un brin éclipsé par des grosses sorties auparavant - et accessoirement la fin des vacances - (le film français "Mon Roi" qui avait dépassé les 600 000 entrées et le blockbuster "Seul sur Mars" aux deux millions d’entrées), "Nous trois ou rien" le premier film de l’humoriste Kheiron sorti en 2015 avait injustement cumulé seulement… Lire la suite Mauvaises Herbes : Le cinéma français est entre de bonnes mains

Critiques

Crazy Rich Asians : Riches à millions !

On l’attendant impatiemment, c’était le film évènement de cette fin d’année qui m’avait même poussé - en partie - à évoquer la représentation des asiatiques au cinéma (pour lequel j’ai subi la colère de Dieu comme dirait cette chère dame du Petit Journal). Il n’empêche que 25 ans après "Le Club de la chance" ("The… Lire la suite Crazy Rich Asians : Riches à millions !

Critiques

Alad’2 : Pourquoi ?

Il y a trois ans, à peu près à la même époque (14 octobre 2015 pour être plus précis, sortait en salles "Les Nouvelles Aventures d’Aladin", revisite du célèbre conte d’Aladin. À sa tête, celui à qui tout sourit, idole - surtout - des adolescentes et - malheureusement - valeur sûre de la comédie française… Lire la suite Alad’2 : Pourquoi ?

Critiques

Carnage chez les Puppets : Puppets on fire

L'OCNI (objet cinématographique non identifié) de la semaine est bel et bien ce drôle de long-métrage pondu par Brian Henson. Dans un Los Angeles où humains et marionnettes qu'on appelle Puppets cohabitent difficilement, une policière et son ancien partenaire reconverti en détective privé après une bavure policière sont obligés de refaire équipe alors que toute… Lire la suite Carnage chez les Puppets : Puppets on fire

Critiques, Deauville 2018, Festivals

[DEAUVILLE 2018] Thunder Road : Sur la route du succès

Déjà adepte du court-métrage - ils sont tous disponibles sur Vimeo (on ne peut que vivement vous conseiller de les regarder) -, Jim Cummings cumule les casquettes pour son premier long-métrage et puis comme on dit, on est jamais mieux servi que par soi-même. Réalisateur, scénariste, compositeur, monteur et également acteur principal - on est… Lire la suite [DEAUVILLE 2018] Thunder Road : Sur la route du succès

Critiques, Deauville 2018, Festivals

Blindspotting : Petit bijou pop

"Blindspotting" avait déjà fait son petit effet à Sundance et l’exploit semble bel et bien réitéré à Deauville où le film était présenté en compétition. Le cru des premiers longs-métrages dépasse largement nos espérances et Carlos Lopez Estrada s’inscrit tranquillement parmi les réalisateurs sur lesquels il faudra compter à l’avenir. Univers singulier rétro/pop/comique/engagé, "Blindspotting" est… Lire la suite Blindspotting : Petit bijou pop

Critiques

[CRITIQUE] Roulez Jeunesse : La surprise de cet été

Un boulevard s’ouvre pour la comédie française cet été entre quelques sorties de blockbusters made in USA. Tandis que certains films sont assez attendus ("Au Poste !", "Neuilly sa mère, sa mère" ou encore "Le Monde est à toi"), on redoute également la sortie d’autres comédies françaises qui sont bien loin de donner ne serait-ce… Lire la suite [CRITIQUE] Roulez Jeunesse : La surprise de cet été

Critiques

[CRITIQUE] C’est Qui Cette Fille : La psychologie et le sensoriel à travers la comédie noire.

Originalement nommé Thirst Street, on se demande pourquoi le nom a été changé radicalement pour sa sortie française. Mais une fois le film en tête, on comprend peut-être mieux pourquoi. Dernier film en date du jeune réalisateur Nathan Silver, C'est Qui Cette Fille raconte l'histoire de Gina, une hôtesse de l'air américaine qui tombe amoureuse… Lire la suite [CRITIQUE] C’est Qui Cette Fille : La psychologie et le sensoriel à travers la comédie noire.

Critiques

[CRITIQUE] Au Poste ! : Il vous en faut peu pour être heureux…

On peut aisément affirmer que Au Poste ! est le phénomène de ce début de mois de juillet avec la suite des aventures de la famille Indestructible. En effet, il suffit de se balader sur les réseaux sociaux pour voir affluer les commentaires positifs et les déclarations d'amour. Qu'on soit clair, Au Poste vaut mieux que la plupart des comédies… Lire la suite [CRITIQUE] Au Poste ! : Il vous en faut peu pour être heureux…

Critiques

[CRITIQUE] How to talk to girls at parties : Never mind the Buzzcocks

L'imaginaire de Neil Gaiman semble infuser de plus en plus les écrans. Après Coraline et American Gods, le public peut enfin découvrir How to talk to girls at parties, une adaptation d'une nouvelle de l'auteur britannique réalisée par John Cameron Mitchell. Difficile de bien représenter la fougue et l'énergie punk via un écran de cinéma.… Lire la suite [CRITIQUE] How to talk to girls at parties : Never mind the Buzzcocks