Les joueuses #paslàpourdanser : la réalité du football féminin

Un an après la coupe du monde ayant eu lieu chez nous, compétition gagnée par les États-Unis, vainqueurs de la France en quarts de finale, il est l’heure de dresser un constat du football féminin. Si le nombre de licenciées augmente globalement depuis quelques années, que la visibilité croît peu à peu, Stéphanie Gillard, par son exploration du quotidien des joueuses de l’Olympique Lyonnais, vient montrer que le caractère professionnel de la discipline n’est pas encore une réalité concrète à tous les niveaux.

Continuer de lire « Les joueuses #paslàpourdanser : la réalité du football féminin »

Ema : Fire walks with her

Quatre ans après le biopic plutôt réussi qu’était Jackie, Pablo Larraín revient pour incendier nos écrans, un an après son passage à Venise. Cette fois, on quitte la pureté de la Maison Blanche et la pâleur des apparats de la veuve Kennedy pour une tornade de couleurs vives, un ouragan dansant à travers l’histoire d’Ema. Nouveau portrait de femme donc, mais un style radicalement différent.  

Continuer de lire « Ema : Fire walks with her »

La daronne ou le Huppert Show en demi-teinte

Absent des radars depuis quelques années, Jean-Paul Salomé revient sur nos écrans avec nulle autre que la grande Isabelle Huppert en tête d’affiche. Adaptant le roman éponyme plusieurs fois primé de l’avocate-écrivaine Hannelore Cayre, il dispose donc d’ingrédients redoutables pour un offrir un film riche en saveurs… ou pas.

Continuer de lire « La daronne ou le Huppert Show en demi-teinte »

La jeune fille à l’écho : chronique d’une amitié enfantine éphémère

L’été, c’est souvent la période des premiers émois amoureux, des amitiés temporaires et des sentiments exacerbés. Ceci concerne aussi les enfants, ici au centre du film d’Arūnas Žebriūnas (auteur aussi de La belle), dans une histoire digne d’une fable où pureté, onirisme et déception se mêlent au bord de mer, lors du dernier jour des vacances. Jamais sorti en France, La jeune fille à l’écho fait donc escale sur La Rochelle pour une avant-première, avant sa sortie dans quelques mois.

Continuer de lire « La jeune fille à l’écho : chronique d’une amitié enfantine éphémère »

Tenet : Sauvetage ? Peut-être. Ratage ? Sûrement

Attendu comme le messie par le secteur comme les spectateurs du monde entier, Tenet est enfin là, dans nos salles obscures. Ce onzième opus de Christopher Nolan, énorme blockbuster d’auteur, vendu comme son film le plus ambitieux, et revenant à l’utilisation d’un concept fort à l’instar d’Inception n’est pourtant pas le sauveur espéré. Du moins, s’il va sûrement attirer les gens (et tant mieux), il est loin d’être aussi abouti que ce à quoi le cinéaste britannico-américain nous a habitué.   

Continuer de lire « Tenet : Sauvetage ? Peut-être. Ratage ? Sûrement »

Akira : une claque animée toujours d’actualité

S’il faut chercher des jalons dans l’histoire du cinéma, Akira de Katsuhiro Ōtomo en est un. Adaptant son propre manga, le cinéaste japonais offre en 1988 un film qui a bouleversé l’industrie des « animes » tant localement qu’à l’international. À l’occasion de sa ressortie sur nos écrans, il est primordial de rappeler l’importance d’une telle œuvre, évidence absolue que l’animation n’est pas un genre mais bel et bien du Cinéma.

Continuer de lire « Akira : une claque animée toujours d’actualité »

L’infirmière : quand le désespoir amène la vengeance

Après plusieurs coups d’éclat en festivals, avec notamment le prix du jury de la sélection « Un certain regard » à Cannes en 2016 pour Harmonium, Kōji Fukada revient avec un nouveau drame/thriller psychologique, L’infirmière. Attendu au tournant après un enchaînement de titres appréciés, il fait revenir Mariko Tsutsui, lui offrant ici une belle partition. Suffisant pour convaincre ?

Continuer de lire « L’infirmière : quand le désespoir amène la vengeance »

Dawson city : le temps suspendu – L’importance du souvenir

L’Art, incluant le cinéma, a ce rôle précieux de témoin de l’Histoire. Sous ses différentes formes, il capture des visions de divers instants T et agit donc comme une mémoire de notre passage sur terre. Les découvertes de nouvelles traces sont donc un événement et permettent d’y voir plus clair sur ce qui nous précède à bien des niveaux. C’est là qu’intervient Dawson City : Le Temps Suspendu, documentaire de Bill Morrison dans lequel ce dernier relate la légende d’un petit village de l’Amérique du nord, à travers des bobines retrouvées il y a quelques années. Un travail d’archéologue, pour un résultat stupéfiant.

Continuer de lire « Dawson city : le temps suspendu – L’importance du souvenir »

Milou en mai : éloge fun-èbre

Alors qu’il sort d’un grand succès avec Au revoir les enfants, ayant marqué son retour en France, Louis Malle enchaîne avec une comédie dans laquelle il revient sur un autre événement récent marquant de l’histoire de France. Il s’épaule donc de Jean-Claude Carrière au scénario, avec qui il avait déjà collaboré vingt-cinq ans plus tôt sur Viva Maria ! pour offrir une pure comédie sur les tourments de la bourgeoisie de province durant les révoltes de mai 68. Venant conclure la carte blanche du Festival de La Rochelle, en guise d’hommage à Michel Piccoli, il réunit les spectateurs encore trente ans après pour le meilleur, mais surtout pour le rire.

Continuer de lire « Milou en mai : éloge fun-èbre »

Madre : renaissance estivale

Se réinventer, voilà une chose qui n’est pas aisée même pour des artistes talentueux. Rodrigo Sorogoyen, qui sort de deux thrillers, l’un policier (Que Dios nos perdone), l’autre politique (El Reino), relève ce défi pour son troisième long-métrage, Madre. Se basant sur un court qu’il a réalisé en 2016, il décide de sortir de sa zone de confort tant thématique que stylistique pour offrir un film éminemment psychologique, oscillant entre les genres et les tons, pour notre plus grand plaisir.

Continuer de lire « Madre : renaissance estivale »